Archives du mot-clé Dish

Koshari festif au céleri / Festive Celeriac Koshari

La recette du panier de la semaine 50! Enfin. Le koshari est un plat égyptien, familial très complet et parfait pour les végétariens. C’est un plat qu’on peut déguster à chaque coin de rue du Caire (faudra que j’aille vérifier! 😉 ) et qui tient très bien au ventre. C’est une version un peu moins classique que je vous propose ici. Elle m’a tapée dans l’oeil à la lecture d’un des derniers magazines de cuisine britannique et elle est disponible ici.

Koshari festif au céleri / Festive Celeriac Koshari:

Ingrédients :

– 120g de lentilles du Puy

– 120g de riz

– 2 petits céléris pelés et coupés en petits cubes

– 2 gousses d’ail

– 4 oignons finement émincés

– 2 cs de pignons de pin

– 120g de pâtes (macaroni par exemple)

– 1 cs de graines de carvi

– 1 cs de coriandre moulue

– 400ml de bouillon de légumes

– 2 cs de canneberges

– le jus et le zeste d’un citron

– 10 cs d’huile

Pour servir :

– 2 cs de harissa

– 1 yaourt à la grecque

– 1 bouquet de coriandre

Préparation :

Préchauffer le four à 180 °C.

Rincer les lentilles et le riz ensemble sous l’eau froide jusqu’à ce que l’eau soit claire. Les tremper dans l’eau pendant 30 minutes, puis égoutter. Pendant ce temps, mélanger le céleri-rave et les gousses d’ail dans 4 cs d’huile et assaisonner. Couvrir avec du papier d’aluminium et rôtir pendant 20 minutes, mélanger de temps en temps. Retirer le papier d’aluminium et retourner au four pendant 10 minutes jusqu’à ce qu’ils soient cuits et caramélisés.

Chauffer 4 cs de l’huile sur une chaleur moyenne, assaisonner et faire frire les oignons pendant environ 12 minutes jusqu’à ce qu’ils commencent à caraméliser. Dans l’intervalle, cuire les macaroni al dente, puis égoutter. Ajouter les pâtes et les pignons de pin aux oignons, et les faire revenir jusqu’à ce que les pignons et les pâtes commencent à brunir, puis retirer du feu.

Chauffer les 2 cs restantes d’huile dans une poêle et ajouter la cannelle moulue, le cumin et la coriandre. Remuer jusqu’à ce qu’ils grésillent, puis ajoutez les lentilles et le riz. Faire sauter pendant 1 minutes, puis ajouter le bouillon et les canneberges. Cuire pendant environ 25 minutes, en remuant occasionnellement, jusqu’à ce que le bouillon soit absorbé et les canneberges aient gonflé.

Verser le mélange de lentilles dans le mélange d’oignon avec le céleri-rave, et chauffer à feu moyen pour le réchauffer. Ecraser les gousses d’ail rôties et les ajouter avec le zeste de citron et le jus.

Dans un bol, mélanger la harissa dans le yaourt. Servir le koshari avec du yaourt épicé par dessus et de la coriandre.

Koshari festif au céleri / Festive Celeriac Koshari

English below

The recipe of the basket of week 50! Finally. The koshari is an Egyptian dish, very complete, familial and perfect for vegetarians. It is a dish that can be enjoyed at every corner of Cairo (I must have a go to check! 😉 ) and that holds very well to the belly. It is a slightly less classic version that I propose here. It hit my eye whilst reading one of the latest British cooking magazines and it’s available here.

Festive Celeriac Koshari:

Ingredients:

– 120g dried Puy lentils

– 120g rice

– 2 small celeriac, peeled and chopped into small cubes

– 2 garlic bulb, split across the middle

– 4 onions, finely sliced

– 120g macaroni

– 2 tbsp pine nuts

– 1 tbsp ground cinnamon

– 1 tbsp carvi seeds

– 1 tbsp ground coriander

– 400ml vegetable stock

– 2 tbsp dried cranberries

– 1 lemon, zested and juiced

To serve:

– 2 tbsp rose harissa

– 120g Greek yogurt

– handful coriander leaves

Preparation:

Heat the oven to 180 °C.

Rinse the lentils and rice together under cold water until the water runs clear. Soak them in water for 30 mins, then drain. Meanwhile, toss the celeriac and garlic in 4 tbsp of oil and season. Cover with foil and roast for 20 mins, tossing occasionally. Remove the foil and return to the oven for 10 mins until soft and caramelised.

Heat 4 tbsp of the oil over a medium heat, season and fry the onions for about 12 mins until starting to caramelise. In the meantime, cook the macaroni until al dente, then drain. Tip into the onions along with the pine nuts, fry until the nuts and pasta are starting to brown, then remove from the heat.

Heat the remaining 2 tbsp oil in a frying pan and add the ground cinnamon, carvi seeds and the coriander. Stir until they sizzle, then add the lentils and rice. Stir-fry for 1 min, then add the stock and the cranberries. Cook for about 25 mins, stirring occasionally, until the stock is absorbed and the cranberries have swelled up.

Tip the lentil mixture into the onion mixture along with the celeriac, and heat over a medium heat to warm it all through. Squeeze the roasted garlic cloves and mash with the lemon zest and juice, then stir into the rice.

In a separate container, stir the harissa into the yogurt. To serve, divide the koshari between bowls and top with the spiced yogurt and coriander.

Curry de légumes / Vegetable Curry

Voilà, j’ai terminé ma semaine sans viande : je viens de manger des lardons dans une galette hier midi 😉 . Comme je vous l’avais prédis, j’ai été la seule de la famille à m’y tenir jusqu’au bout! Le constat est qu’être végétarien se pratique difficilement en cantine ou au restaurant. Il n’y a par contre aucun problème pour celui qui emmène sa gamelle comme moi!

Est-ce que la viande m’a manqué? Non, pas du tout en fait. Tant qu’on me prive pas de fromages… 😉 Comme j’ai déjà dû vous le dire, nous consommons finalement assez peu de viande à proprement parler : 1-2 fois par semaine. Ce que nous retrouvons par contre plus souvent sur notre table sont des jambons secs, chorizos et lardons que j’utilise assez souvent pour rehausser une quiche ou encore un plat de pâtes. Mais comme dit, ces apports carnés ne m’ont pas manqués. La cuisine végétarienne est riche et variée : je ne m’en suis pas lassée. 🙂

Et pour terminer, pour illustrer mes propos, voici une recette que j’adore et que je cuisine souvent : le curry de légumes! La viande y est totalement superflue! Je l’ai déniché il y a quelques temps déjà sur BBC Good Food et me décide donc enfin à vous la faire partager. Et j’allais presque oublier : à tomber avec les naans au fromage du précédent billet! 😉

Curry de légumes / Vegetable Curry :

Ingrédients: (sert 8-10 personnes)

– 4-5 pommes de terre

– 1 petite courge butternut

– 1 aubergine

– 6 cs de pâte à curry tikka masala

– 3 cs d’huile végétale

– 2 oignons émincés

– 680g-700g de coulis de tomates

– 400g de lait de coco

– 2 poivrons rouges, tranchés

– 2 courgettes, coupées en dés

– Quelques brins de coriandre, de servir

Préparation :

Chauffer le four à 200 ° C. Placer les pommes de terre épluchées, la courge et les aubergines coupées en deux avec 2 cuillères à soupe de pâte de curry et 2 cuillères à soupe d’huile dans un grand plat à rôtir. Assaisonner, puis rôtir pendant 30 minutes. Une fois tendre, peler la courge. Couper tous les légumes en dés.

Pendant ce temps, préparer la sauce. Faire revenir les oignons dans l’huile restante dans une grande casserole jusqu’à ce qu’ils ramollissent et soient dorés – ajouter un peu d’eau si ils commencent à se dessécher. Incorporer la pâte de curry restante, faire cuire pendant 3 minutes, puis ajoutez le coulis, le lait de coco et 100 ml d’eau. Laisser mijoter pendant quelques minutes. Mettre de côté.

Quand les légumes sont cuits, rajouter les dans la sauce avec les poivrons et les courgettes. Laisser mijoter pendant 10-15 minutes jusqu’à tendreté. Parsemer de coriandre et servir.

Curry de légumes / Vegetable Curry

English below

Well, I finished my week without meat: I just eat bacon in a pancake yesterday noon 😉 . As I predicted you, I was the only one of the family to hold on until the end! The conclusionss are that being vegetarian is difficult if practicing canteen or restaurant. There is no problem you are of the ones who take their bowl like me!

Have I missed meat? No, not at all actually. As long as I can eat cheese… 😉 As I have told you, we finally eat very few , strictly speaking, meat: 1-2 times a week. What we find in on our table are dried hams, chorizo ​​and bacon that I use quite often to enhance a quiche or a pasta dish. But as said, I have not missed meat. Vegetarian cuisine is rich and varied: I’m not tired of it. 🙂

And finally, to illustrate my point, here is a recipe that I love and that I make often: vegetable curry! The meat is entirely superfluous! I’ve found it some time ago on BBC Good Food and decided finally to share it with you. And I almost forgot: to die with the cheese naans of the previous post!

Vegetable Curry:

Ingredients: (serves 8-10 persons)

– 4-5 large potatoes

– 1 small butternut squash

– 1 aubergine

– 6 tbsp tikka masala paste

– 3 tbsp vegetable oil

– 2 onions, sliced

– 680g-700g jar tomato passata

– 400g can coconut milk

– 2 red peppers, sliced

– 2 courgettes, diced

– few coriander sprigs, to serve

Preparation:

Heat the oven to 200 °C. Toss the peeled potatoes, the halved squash and aubergine with 2 tbsp curry paste and 2 tbsp oil in a large roasting tin. Season, then roast for 30 minutes. Once tender, peel the squash. Cut all vegetables in small dices.

Meanwhile, make the sauce. Fry the onions in the remaining oil in a large pan until softened and golden – add a splash of water if they start to dry out. Stir in the remaining curry paste, cook for 3 minutes, then add the passata, the coconut milk and 100ml water. Simmer for a few minutes. Set aside.

When the vegetables are roasted, tip them into the sauce with the peppers and courgettes. Simmer for 10-15 mins until tender. Scatter with coriander and serve.

Tarte aux rutabagas, chèvre et miel / Swede, Goat Cheese and Honey Pie

Bien qu’à force de les voir dans le panier, de peu les utiliser et que donc ma collection de radis noirs explose, j’ai préféré craquer pour les rutabagas pour la recette de la semaine. Effectivement, cette recette me trottait en tête depuis un moment suit à sa lecture sur Marmiton. Je n’en n’ai finalement que gardé les accords de saveurs, la préparation ayant été remaniée du tout au tout! C’est un accord sucré-salé que j’ai personnellement adoré. Je ne peux malheureusement pas en dire autant de mes goûteurs qui ont trouvé cela mangeable dans le meilleur des cas (ils ne savent pas ce qui est bon). En tout cas, si vous aimez les rutabagas et le sucré-salé, n’hésitez pas une seconde : c’est un délice! 🙂

Tarte aux rutabagas, chèvre et miel / Swede, Goat Cheese and Honey Pie :

Ingrédients : (pour 6 personnes)

– 1 pâte feuilletée

– 500g de rutabagas

– 200g de bûche de chèvre

– 3-4 cuillères à soupe de miel

– 2 cuillères à café de carvi en grains

Préparation :

Préchauffer le four à 200°C.

Éplucher et couper en fines tranches (3-4 mm d’épaisseur)vles rutabagas, les faire pré-cuire 10 minutes dans de l’eau bouillante, les égoutter.

Pendant ce temps, étaler la pâte dans un moule, la piquer puis la recouvrir de la badigeonner de miel. Disposer par dessus les rondelles de rutabaga cuites. Répartir des tranches de fromage de chèvre sur l’ensemble. Parsemer de quelques graines de carvi.

Cuire dans le bas du four au four 20 à 30 minutes. Servir avec une salade.

Tarte aux rutabagas, chèvre et miel / Swede, Goat Cheese and Honey Pie

English below

Well as strength to see them in the basket, little use and therefore my collection of black radish explodes, I decided to splurge on the rutabagas for the recipe of the week. Indeed, this recipe trotted in mind for a moment following its reading on Marmiton. Finally, I  have only kept the  agreements of flavours, as the preparation has been revised beyond recognition! The result is sweet and savoury like I personally love. Unfortunately, I can not say the same for my tasters who found it edible in the best case (they do not know what is good). In any case, if you like rutabagas and sweet and savoury, do not hesitate a second: it’s delicious! 🙂

Swede, Goat Cheese and Honey Pie:

Ingredients: (serves 6)

– 1 roll puff pastry

– 500g of swedes

– 200g goat cheese log

– 3-4 tablespoons of honey

– 2 teaspoons caraway seeds

Preparation:

Preheat the oven to 200 ° C.

Peel and cut into thin slices (3-4 mm thick) the swedes, pre-cook them for 10 minutes in boiling water, drain them afterwards.

Meanwhile, roll out the dough into a mould, then cover the bottom with honey. Cover with the sliced ​​cooked rutabaga. Spread slices of goat cheese on the whole. Sprinkle with some caraway seeds.

Bake at the bottom of the oven for 20 to 30 minutes. Serve with a salad.

Boulghour de kamut aux betteraves et à la volaille / Kamut Bulgur with Beetroot and Poultry

Qu’est-elle encore allée nous chercher là? Kesako le kamut? Il s’agit du «blé des pharaons», redécouvert en 1936. Il s’agit d’une sous-espèce du blé dur, plus riche sur tous les plans que le blé traditionnel. Le Kamut aurait été cultivé à son origine dans la vallée du Nil, la sélection ayant abouti au blé tel qu’on le connaît aujourd’hui, mais le blé Kamut n’a pas subi de transformations jusqu’à ce jour, contrairement au blé traditionnel qui a abouti au »blé moderne ». Et le boulghour, normalement vous connaissez : pour fabriquer le fabriquer, le grain est débarrassé du son, on le fait germer, et précuire à la vapeur, et enfin séché et concassé.

Après ces précisions, venon-en à la recette. Elle set très vaguement inspirée du « Gâteau de semoule à la volaiile » aperçu dans le dernier numéro de « Elle à table » (86). Non seulement la présence de betteraves a retenue mon attention mais aussi le mode cuisson : après une brève cuisson sur le feu à la cocote, le tout mijote tranquillement au four… Moi j’ai adoré le résultat! 🙂 Les miens se sont encore une fois plaints de la dure vie de famille de bloggueur culinaire que je leur mène (mais où va-t-elle donc chercher toutes ces bizarreries??). Pfff… Remarquez que je ne les ai pas entendus dans le même registre lorsqu’il a fallu goûter la galette des rois Zoulou…

Boulghour de kamut aux betteraves et à la volaille / Bulgur with Beetroot and Poultry:

Ingrédients : (pour 6 à 8 personnes)

– 2 oignons

– 2 gousses d’ail

– 500g de betteraves rouges

– 4 escalopes de volaille (dinde ou poulet)

– 125g d’abricots secs

– 1 cs de ras el hanout

– 300g de boulghour de kamut

– 50g de beurre

– sel, poivre

– huile d’olive

Préparation :

Préchauffer le four à 180 °C.

Eplucher l’oignon et l’ail. Couper les escalopes de volaille en petits morceaux et les faire dorer avec un peu d’huile d’olive sur feu moyen dans une cocotte allant au four (ou transvaser si nécessaire). Ajouter ensuite les oignons émincés, l’ail haché, les abricots secs et les betteraves pelées et coupées en cube. Laisser mijoter une dizaine de minutes puis ajouter le ras el hanout. Saler et poivrer.

Ajouter ensuite le boulghour par-dessus. Parsemer de morceaux de beurre. Puis ajouter doucement, sans remuer, un volume d’eau équivalent au volume de boulghour. Couvrir et laisser mijoter au four jusqu’à ce que le boulghour soit cuit soit environ 50 minutes.

Boulghour de kamut aux betteraves et à la volaille /  Kamut Bulgur with Beet and Poultry

English below

Where dis she picked this up? WTF is kamut? It is the « wheat of the Pharaohs », rediscovered in 1936. It is a subspecies of durum wheat, richer in every way than traditional wheat. Kamut has been grown originally in the Nile Valley, the selection leading to wheat that we know today. Kamut has undergone no changes so far, unlike wheat which led to the traditional « modern wheat. » And for bulgur, normally you know: to make it the grain is stripped of her, germinated and steam precooked, and finally dried and crushed.

After these clarifications, lets go to the recipe. It is very loosely based on the « Semolina Poultry Cake » viewed in the latest issue of « Elle à table » (86). Not only the presence of beets retained my attention but also the cooking mode: after a brief cooking on the stove in coccote, all quietly simmers in the oven … I loved the result! Mine were once again complaining about the hard life of family culinary blogger (but where is she looking to find all these oddities?). Pfff … Note that I have not heard them in the same vein when it came to taste the Zulu King Cake…

Kamut Bulgur with Beetroot and Poultry:

Ingredients: (for 6-8 people)

– 2 onions

– 2 cloves of garlic

– 500g beetroot

– 4 slices of poultry (chicken or turkey)

– 125g dried apricots

– 1 tablespoon ras el hanout

– 300g kamut bulgur

– 50g butter

– salt and pepper

– some olive oil

Preparation:

Preheat the oven to 180 °C.

Peel the onion and the garlic. Cut the poultry cutlets into small pieces and fry them with a little olive oil over medium heat in an ovenproof dish (or transvase if necessary). Then add the chopped onions, the chopped garlic, the dried apricots and the beetroots, peeled and cut into cubes. Simmer for about ten minutes and then add the ras el hanout. Salt and pepper.

Add the bulgur on the top. Sprinkle with pieces of butter. Then add slowly, without stirring, a volume of water equivalent to the volume of bulgur. Cover and simmer in the oven until the bulgur is cooked, about 50 minutes.

Beignets d’oignons / Onion Rings

Mon royaume pour des oignons! Telle pourrait être ma devise. Je les adore. Quand je cuisine, je ne peux que rarement m’empêcher de glisser un oignon (ou plus 🙂 ) dans la préparation. Mes filles ne partagent malheureusement pas mon enthousiasme pour ce bulbe. Il n’y a qu’une forme qui met toute la famille d’accord : les onions rings ou anneaux d’oignons qui sont en fait des beignets de rondelles d’oignons. Nous en faisons généralement une consommation excessive lorsque nous sommes en vacances au Royaume-Uni où ils sont aussi courant que les frites surgelées… Malheureusement, ils sont beaucoup plus rares par ici…

Malgré mon hostilité envers la friture, j’ai donc fait ces beignets d’oignons en accompagnement d’un poulet rôti ce dimanche. Et bien ils sont délicieux! La recette que j’ai récupérée sur Allrecipes.com est absolument excellente!

Avec les fumées dans la cuisine, j’espère que Monsieur aura compris que Madame souhaite urgemment une friteuse dernier cri, sans huile, ou presque. En particulier si il veut revoir des onion rings prochainement à sa table! 😉 . Mais vous, si vous êtes convenablement équipé en friteuse, utilisez donc quelques oignons de votre dernier panier pour vous régaler :

Beignets d’oignons / Onion Rings :

Ingrédients : (pour 6 personnes)

– 3-4 gros oignons coupés en rondelles de 5 mm

– 310g de farine

– 9 g de levure chimique

– 10g de sel

– 2 oeufs

– 450ml de lait

– 200g de chapelure

– de l’huile pour la friture

Préparation :

Chauffer l’huile dans une friteuse à 185 °C.

Séparez les rondelles d’oignon en anneaux, et mettre de côté.

Dans un petit bol, mélanger la farine, la levure chimique et le sel. Tremper les rondelles d’oignon dans le mélange jusqu’à ce qu’elles soient bien recouvertes; réserver.

Ajouter l’oeuf et le lait dans le mélange de farine à l’aide d’une fouet. Plonger les anneaux dans la pâte pour bien les enrober, puis les placer sur une grille pour égoutter la pâte.

Mettre la chapelure dans une assiette creuse ou un plat peu profond. Plonger les rondelles, une à la fois, dans la chapelure, et rassembler les miettes au-dessus de la rondelle pour bien l’enrober. Faire tomber l’excédent de chapelure qui doit parfaitement adhérer à la pâte. Répéter cette opération avec l’ensemble des rondelles.

Faire frire quelques anneaux à la fois pendant 2 à 3 minutes, ou jusqu’à obtenir une coloration dorée. Faire égoutter sur du papier absorbant. Servir immédiatement ou réserver au chaud dans le four.

English below

My kingdom for onions! This could be my motto. I love them. When I cook, I can rarely resist to slip an onion (or more) in the preparation. Unfortunately, my daughters do not share my enthusiasm for this bulb. Anyhow, there is a form on which the whole family agrees : the onion rings. We make usually an excessive onion ring consumption when we are on holiday in the UK where they are as common as frozen french fries … Unfortunately, they are much rarer here …Despite my hostility to fry, I made ​​these onions rings as an accompaniment to our Sunday chicken roast. Well they are delicious! The recipe that I found on Allrecipes.com is absolutely excellent!

With the smoke in the kitchen, I hope that Mr has understood that Mrs urgently wants a brand new deep fryer, oil-free, or almost. Especially if he wants to see the onion rings back at the table soon! But, if you are properly equipped in fryer, use some onions from your last basket and enjoy :

Onion Rings :

Ingredients : (serves 6)

– 3-4 large onion, cut into 5 mm slices

-310g all-purpose flour

-9g baking powder

-10g salt

-2 eggs

-450ml milk

-200g dry bread crumbs

– oil for frying

Preparation :

Heat the oil in a deep-fryer to 185 °C.

Separate the onion slices into rings, and set aside.

In a small bowl, stir together the flour, baking powder and salt. Dip the onion slices into the flour mixture until they are all coated; set aside.

Whisk the egg and milk into the flour mixture using a mixer. Dip the floured rings into the batter to coat, then place on a wire rack to drain until the batter stops dripping.

Spread the bread crumbs out on a plate or shallow dish. Place the rings one at a time into the crumbs, and scoop the crumbs up over the ring to coat. Give it a hard tap as you remove it from the crumbs. The coating should cling very well. Repeat with remaining rings.

Deep fry the rings a few at a time for 2 to 3 minutes, or until golden brown. Remove to paper towels to drain. Serve immediatly or keep warm in the oven.

Beignets d'oignons / Onion Rings

Poêlée paysanne aux haricots et filet mignon / Bean and Filet Mignon Farmer’s Sauté

Poêlée paysanne aux haricots et filet mignon / Bean and Filet Mignon Farmer's Sauté

Vite avant le prochain panier! Un plat complet agrémenté de baies roses de Madagscar, poivre très doux qui se marie à merveille avec les autres ingrédients.

Poêlée paysanne aux haricots et filet mignon / Bean and Filet Mignon Farmer’s Sauté :

Ingrédients : (pour 6 personnes)

– 500g de haricots

– 600g de pommes de terre

– 500g de filet mignon

– 1 gros oignon

– sel

– huile d’olive

– 2 cs de baies roses de Madagscar

Préparation :

Nettoyer puis laver les haricots. Les faire cuire environ 10 minutes dans de l’eau bouillante salée.

Peler les pommes de terre et les couper en fines rondelles. Couper également le filet mignon en rondelles.

Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans un fait-tout. Y faire revenir l’oignon émincé. Ajouter la viande. Cuire à feu vif en remuant régulièrement jusqu’à ce qu’elle soit bien saisie. Saler à votre goût. Retirer le mélange oignon et viande de la poêle. Remplacer par les rondelles de pomme de terre. Les faire bien cuire avant d’ajouter les haricots.

Ajouter la viande. Faire revenir quelques instants en remuant pour réchauffer la viande. Ajouter les baies roses avant de servir.

English below

Quick before the next basket! A complete dish enhanced with pink peppercorns of Madagscar, mild pepper that blends well with the other ingredients.

Bean and Filet Mignon Farmer’s Sauté :

Ingredients : (serves 6)

– 500g of beans

– 600g of potatoes

– 500g of filet mignon

– 1 large onion

– salt

– olive oil

– 2 tablespoons of pink peppercorns of Madagscar

Preparation :

Clean and wash the beans. Cook them about 10 minutes in boiling salted water.

Peel the potatoes and cut them into thin slices. Also cut the tenderloin into slices.

Heat a little olive oil in a pot. Fry the chopped onion in it. Add the meat. Cook over high heat, stirring regularly until well done. Add salt to taste. Remove the onion and meat mixture from the pan. Replace with the potato slices. Cook them well before adding the beans.

Add the meat. Cook whilst stirring a few moments to warm the meat. Add the pink peppercorns before serving.

Défi Patak’s – Parmentier Tandoori / Patak’s Challenge – Tandoori Pie

Les produits Patak’s sont bien connus à la maison. Et pourtant je n’en ai pratiquement jamais dans les placards car je préfère préparer mes plats indiens de A à Z. Ils font par contre partie des classiques que nous consommons en vacances, plus particulièrement en Grande Bretagne où ils sont extrêmement bien représentés dans les rayons. Ils m’évitent alors de passer trop de temps devant les fourneaux!

En flânant sur la blogosphère, c’est chez Requia que je me suis laissée tenter par le défi Patak’s. Le principe du défi : prouver que les produits Patak’s se marient parfaitement avec les aliments et la gastronomie française.

Vous pouvez vous aussi encore relever le défi jusqu’au 20 juillet en envoyant un mail à Nicolas Garnier qui vous fournira un échantillon de produits.

Produits Pataks / Pataks Products

J’ai donc reçu un colis contenant des naans, petites galettes indiennes absolument irrésistibles dans la version avec fromage (cheese naan), un mélange d’épices Tandoori, un curry et un chutney à la mangue.

Quant au côté cuisine française, quoi de plus français qu’un hachis parmentier? Et donc ici avec des saveurs indiennes, un mélange d’épices tandoori.

Parmentier Tandoori / Tandoori Pie :

Ingrédients : (pour 6-8 personnes)

– 800g de hachis de boeuf

– 1 gros oignon

– 1,2kg de pommes de terre

– 250g (soit les 2/3 du pot, ou plus) de pâte de curry Tandoori

– 100ml de crème fraîche

– 50g de parmesan (facultatif)

– sel

– 2 cs de graines de carvi

Pour la sauce à la menthe :

– 250g de fromage blanc

– 100g de yaourt nature brassé

– 2 branches de menthe

– le jus d’un demi-citron

– sel

Préparation :

Laver les pommes de terre,puis les peler et les faire cuire 20 minutes à la vapeur à l’autocuiseur.

Pendant ce temps, peler et émincer l’oignon.

Préchauffer le four à 180°C.

A feu vif, dans une pôele anti-adhésive, commencer par faire revenir l’oignon. Ajouter ensuite la viande. Cuire en remuant jusqu’à ce qu’elle soit saisies. Saler à votre convenance. Ajouter ensuite la pâte Tandoori. Mélanger puis ajouter la crème. Laisser cuire une dizaine de minutes. Bien mélanger puis retirer du feu. Réserver.

Ecraser les pommes de terre cuites avec une fourchette. Utiliser la moitié pour recouvrir le fond d’un plat allant au four. Saler et parsemer de graines de carvi. Recouvrir de la préparation de viande hachée Tandoori. Ajouter le reste des pommes de terre en dernière couche. Saler et parsemer de carvi. Ajouter éventuellement du parmesan.

Faire cuire au four durant une vingtaine de minutes.

Préparer la sauce à la menthe pendant ce temps. Mélanger le fromage blanc, le yaourt et le jus de citron dans un saladier. Hâcher très finement les feuilles de menthe. Les ajouter au mélange. Remuer. Saler à votre convenance.

Servir chaud en arrosant chaque portion avec de la sauce à la menthe. Bon appétit!

Parmentier Tandoori / Tandoori Pie

English below

Patak’s products are well known at home. Anyhow, I have almost never one in the cupboards because I prefer my Indian dishes prepared from scratch. They are classics that we eat on vacation especially in Britain where they are extremely well represented on the shelves. They avoid me then to spend too much time in front of the stove!

Strolling on the blogosphere it’s at Requia’s blog that I was tempted by the Patak’s challenge. The principle of the challenge : proving that Patak’s products are a perfect match with French food and cuisine.
You can also challenge until 20 July by sending a mail to Nicolas Garnier who will provide you a sample of products.

So I received a package containing naans, small Indian patties absolutely irresistible in the version with cheese (cheese naan), a Tandoori mixture, a mango curry and chutney.

And for French cuisine, what is more French than a Parmentier? And so here with Indian flavors, a tandoori spice mix.

Tandoori Pie :

Ingredients : (serves 6-8)

– 800g minced beef

– 1 large onion

– 1.2 kg of potatoes

– 250g (2/3 of the tin or more) Tandoori curry paste

– 100ml fresh cream

– 50g Parmesan (optional)

– salt

– 2 tablespoons caraway seeds

For the mint sauce :

– 250g cottage cheese

– 100g plain yogurt stirred

– 2 sprigs mint

– the juice of the half of a lemon

– salt

Preparation :

Wash the potatoes, then peel and cook them 20 minutes in the pressure cooker.

Meanwhile, peel and chop the onion.

Preheat the oven to 180 ° C.

At high heat in a non-stick pan, start to brown the onion. Then add the meat. Cook and stir until the meat is cooked. Add salt to taste. Add the tandoori paste. Add the cream and stir. Cook for about ten minutes. Stir well and remove from heat. Set aside.

Mash the cooked potatoes with a fork. Use the half of them to cover the bottom of a baking dish. Sprinkle with salt and caraway seeds. Cover the potato layer with the Tandoori meat preparation. Add the remaining potatoes as last layer. Sprinkle with salt and caraway. Possibly add some parmesan.

Bake in the oven for about twenty minutes.

Prepare the mint sauce during this time. Mix the cottage cheese, the yogurt and the lemon juice in a bowl. Finely chop the mint leaves. Add them to mixture. Stir. Add salt as desired.

Serve hot, basting with each portion of mint sauce. Bon appetit!

Quenelles de pommes de terre à l’alsacienne / Alsacian Potato Dumplings / Grumbeereknepfle

Faisons honneur au terroir! A suivre une recette alsacienne, assez typique, qui utilisera les pommes de terre de votre panier, voir plus, selon la taille de votre famille. C’est un plat unique qui est généralement accompagné d’une salade verte. Je vous conseille de ne pas oublier les croûtons de pain qui se marient à merveille avec les quenelles de pommes de terre. D’autres garnitures possibles sont des lardons ou des oignons frits.

Quenelles de pommes de terre / Potato Dumplings / Grumbeereknepfle

Comme nous sommes gourmands, nous avons accompagné nos quenelles de croûtons et de lardons. A noter également que la version originale se décline avec du persil plutôt que de la ciboulette.

Quenelles de pommes de terre / Potato Dumplings / Grumbeereknepfle :

Ingrédients : (pour 6 personnes)

– 2 kg de pommes de terre

– 3 oeufs

– 1 bouquet de ciboulette

– 200g de farine

– Sel, poivre et muscade

– 250ml de crème fraîche

– 1 noix de beurre

– des croûtons de pain et/ou des lardons

Préparation :

Laver et peler les pommes de terre. Cuire la moitié (~1kg) pendant 20 minutes à l’autocuiseur. Les réduire en purée à la fourchette ou au moulin à légumes une fois cuites.

Pendant ce temps, râper les pommes de terre restantes avec une râpe à parmesan. Une fois râpées, les presser dans un torchon pour éliminer l’eau.

Préchauffer le four à 100°C pour maintenir vos quenelles au chaud. Faire bouillir une grande casserole d’eau salée.

Mélanger les pommes de terre râpées et celles en purée. Ajouter la farine puis les oeufs. Bien mélanger. Assaissonner à votre goût en sel, poivre et muscade. Bien mélanger à nouveau.

Former des quenelles avec 2 cuillères à soupe et les faire cuire progressivement (pas toute la pâte à la fois!) 6/7 minutes dans l’eau bouillante. Elles doivent remonter à la surface. Bien égoutter et les réserver au chaud dans un plat au four.

Faire fondre le beurre dans une poêle. Y faire dorer les croûtons de pain. Ajouter la crème fraîche. Laisser revenir quelques instants puis verser sur les quenelles.

Servir sans tarder avec une salade verte.

English below

Do honor to your land! To follow a recipe from Alsace, pretty typical, which will use the potatoes from your basket, may be more, depending on the size of your family. It’s a single dish that is usually accompanied by a green salad. I advise you not to forget the croutons that will taste fabulous with the potato dumplings. Other possible toppings are fried bacon or onions.

Alsacian Potato Dumplings :

Ingredients : (serves 6)

– 2 kg of potatoes

– 3 eggs

– 1 bunch of chive

– 200g flour

– Salt, pepper and nutmeg

– 250ml fresh cream

– 1 knob of butter

– Bread crouton and / or bacon

Preparation :

Wash and peel the potatoes. Cook the half of them (~ 1kg) for 20 minutes in pressure cooker. Mash them with a fork or a food mill once cooked.

Meanwhile, grate the remaining potatoes with a Parmesan cheese grater. Once grated, squeeze them in a towel to remove the water.

Preheat the oven to 100 ° C to keep your dumplings warm. Bring a large pot of salted water to boil.

Mix the grated potatoes and the mashed ones. Add the flour and the eggs. Mix well. Season to taste with salt, pepper and nutmeg. Mix well again.

Form the dumplings with 2 tablespoons and cook them progressively (not all the dough at one time!) 6 / 7 minutes in boiling water. They must rise to the surface. Drain well and keep them warm in a dish in the oven.

Melt the butter in a frying pan. Brown the bread croutons in it. Add the cream. Cook a few minutes then pour over the dumplings.

Serve immediately with a green salad.

Gratin dauphinois au saumon fumé et au céleri / Smoked salmon and celeriac dauphinoise

Gratin dauphinois au saumon fumé et au céleri / Smoked salmon and celeriac dauphinoise

Si vous suivez ce blog depuis longtemps, vous aurez peut-être remarqué que j’ai un faible pour la cuisine Anglo-saxonne. Ceci explique qu’il m’arrive fréquemment de surfer sur des sites de cuisine anglais, américain etc… C’est ainsi qu’en recherchant des recettes pour les fêtes de fin d’année que je suis tombée sur une recette de gratin dauphinois avec du saumon fumé et du céleri sur le site de BBC Good Food (qui édite d’ailleurs de sympathiques petits livres à thèmes dont j’ai quelques exemplaires à la maison). Ce n’est certes pas une combinaison que j’aurai tenté spontannément mais qui m’a séduite quand j’ai imaginé le mélange des saveurs (et oui, je me prends pour Ratatouille des fois!).
La première expérimentation remonte au dîner de hier soir : toute la famille a été séduite (sauf la petite dernière qui a soigneusement mis de côté les morceaux de céleri qu’elle n’aime pas).

En résumé, je vous conseille la recette c’est super bon et permet de se débarasser du céléri et d’une grande partie des pommes de terre de votre panier…

Gratin dauphinois au saumon fumé et au céleri / Smoked salmon and celeriac dauphinoise :

Ingrédients : (pour 6 personnes)

– le jus d’un citron

– 750g  de céleri rave

– 750g de pommes de terre

– 150g de saumon fumé en tranches

– 200ml de crème fraîche

– 100ml de lait entier

Préchauffer le four à 180°C.

Laver, peler et couper le céleri-rave et les pommes de terres en morceaux d’une épaisseur de 2-3 mm. Faire tremper les tranches de céleri dans le jus de citron.

Dans un grand plat allant au four, commencer par disposer  une couche de céleri puis une couche de pommes de terre. Recouvrir de tranches de saumon fumé puis recommencer. Saupoudrer chaque couche avec un peu d’aneth haché et arroser avec un peu de crème. Assaisonner également avec un peu de sel et beaucoup de poivre. Continuer à remplir le plat en terminant par une couche de légumes. Arroser avec le restant de crème et le lait.

Cuire dans le bas du four pendant pendant environ 1h30. Si le plat brûnit de trop, recouvrir d’une feuille de papier aluminium. Le dessus doit être croustillant et doré. Vérifier que les légumes sont cuits en introduisant la lame d’un petit couteau qui doit les pénétrer facilement.

Laisser refroidir légèrement, puis servir avec une salade verte croquante.

English below

If you follow this blog for a while, you may have noticed that I’m fond of Anglo-Saxon dishes. This explains that I often visit  English, American, etc… food and cooking websites. Thus, whilst seeking for some Christmas and New Year dishes, I came across a recipe with scalloped potatoes, smoked salmon and celery on the website of BBC Good Food (which also publishes nice small books with various topics – I have a few copies at home). This is certainly not a combination I would have tried spontaneously but it seduced me when I thought of the mix of flavors (and yes, sometimes, I think I’m Ratatouille!).
The first experiment was for dinner yesterday evening : the whole family has been conquered (except the youngest one who has carefully set aside all the celeriac pieces she does not like).

In summary, I recommend this yummy recipe which uses the celeriac and a large amount of potatoes from your basket …

Smoked salmon and celeriac dauphinoise :

Ingredients : (serves 6)

– the juice of one lemon

– 750g of celeriac

– 750g of potatoes

– 150g smoked salmon

– some fresh dill , chopped

– 200ml fresh cream

– 100ml whole milk

Preparation :

Preheat the oven to 180°C. Wash, peel and slice the celeriac and the potatoes into pieces about 2-3 mm thickness, tossing them into the lemon juice as you go.

In a large ovenproof dish, layer the celeriac and potato with the slices of salmon, sprinkling with the chopped dill and drizzling a little cream over each layer. Season with a little salt and lots of pepper at each stage. Alternate the layers until reaching the top of the dish. The last layer should be a vegetable. Finish with the remaining cream and the milk.

Bake for 1h30 in the bottom of the oven, covering with an aluminium foil if it browns to fast. The top should be crispy and golden. Test that the vegetables are cooked by inserting the blade of a small knife – it should push in easily. Leave to cool slightly then serve straight from the dish with a crisp green salad.

Purée de navets / Turnip mash

En plus des navets du dernier panier, d’autres dormaient dans mon frigo. Ils ont tous finis dans une excellente purée, appréciée même par une farouche opposante aux dits navets. Je ne vous cacherez pas que tout est dans l’équilibre entre la quantité de navets et de pommes de terre qui peuvent varier au gré de votre degré d’appréciation des navets… Pour nous, cela aura été :

Purée de navets / Turnip Mash :

Ingrédients : (6 personnes)

– 1 kg de navets violets

– 800g de pommes de terre

– 1 cc de muscade

– sel, poivre

– 50 ml de lait

– 200g de lardons

– 1 noix de beurre

Préparation :

Laver et peler les pommes de terre et les navets. Les couper en quarts et les faire cuire 25 minutes à l’autocuiseur.

Faire brunir les lardons dans une pôele anti-adhésive.

Lorsque les légumes sont cuits les réduire en purée soit à la fourchette soit avec la fonction hachoir d’un robot ménager (my choice!). Ajouter les lardons et le lait. Bien mélanger. Ajouter la muscade. Saler et poivrer à votre goût. Faire fondre le beurre sur le dessus.

A déguster en accompagnement d’une viande.

In English here

Purée de navets / Turnip Mash