Pâtes au poulet et épinards / Chicken and Spinach Pasta

Décidément! Même en vacances, je ne trouve pas le temps de rattrapper mon retard de publications. Il a fallu qu’on me livre le panier de la semaine pour que je me rende compte que la recette du précédent n’avait pas encore été publié… Cette recette pourra d’ailleurs faire l’affaire aussi bien pour la semaine 16 que la semaine 18.

C’est une des nombreuses façons dont j’utilise mes épinards! 🙂

Pâtes au poulet et épinards / Chicken and Spinach Pasta:

Ingrédients : (4-6 personnes)

– 500g de spaghetti

– 4 cs d’huile d’olive

– 1 oignon rouge, coupé en fines lamelles

– 3 gousses d’ail, hachées finement

– 3 escalopes de poulet coupées en dés

– 300g de feuilles d’épinards coupées en lamelles

– 300ml de crème fraîche

– sel et poivre

– 100g de parmesan, la moitié râpé finement, l’autre moitié en copeaux

Préparation :

Faire cuire les pâtes.

Pendant ce temps, chauffer l’huile dans une poêle, puis faire revenir l’ail et le poulet. Remuez de temps en temps jusqu’à ce que les morceaux de poulet brunissent. Ajoutez les épinards, puis faire cuire doucement jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Lorsqu’ils sont cuits, ajouter la crème. Remuez bien. Laisser mijoter quelques minutes pour que la crème épaississe. Assaisonner à votre goût.

Égoutter les pâtes. Servir dans des assiettes creuses. Ajouter quelques cuillères de la préparation aux épinards.

Servir immédiatement parsemé de parmesan.

Pâtes au poulet et épinards / Chicken and Spinach Pasta

English below

Really! Even on vacation, I can not find the time to catch up my delayed publications. My basket of the week has to be deliered to make me realize that the recipe for the previous one had not yet been published… By the way, this recipe can also do the trick for both the week 16 week 18.

This is one of many ways in which I use my spinach! 🙂

Chicken and Spinach Pasta:

Ingredients: (4-6)

– 500g spaghetti

– 4 tablespoons olive oil

– 1 red onion, cut into thin strips

– 3 garlic cloves, minced

– 3 chicken cutlets, diced

– 300 g of spinach leaves, sliced

– 300ml fresh cream

– salt and pepper

– 100g parmesan finely grated

Preparation:

Cook the pasta.

Meanwhile, heat the oil in a pan and fry the garlic and chicken. Stir occasionally until the chicken pieces turn brown. Add the spinach and cook gently until tender. When cooked, add the cream. Stir well. Simmer for a few minutes so that the cream thickens. Season to taste.

Drain the pasta. Serve in soup plates. Add a few tablespoons of the spinach preparation.

Serve immediately sprinkled with Parmesan.

Publicités

Abeille / Bee

L’intitulé du thème de la semaine du Projet Photo des Lumières était « Effet de filé ».

Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de me pencher vraiment sur cette technique. En partie à cause d’une semaine bien chargée, d’autre part pour cause de rupture de piles pour appareil photo. J’inaugure donc ici dans le type de billet publié : il s’agit tout simplement d’une de mes photos préférées de la journée qui ne participe pas au projet photo.

L’abeille, un des rares insectes que j’apprécie, est la seule partie mouvante de la scène. Et c’est d’ailleurs à elle que je voulais vous rendre attentif. Depuis la fin des années 90, les apiculteurs du monde entier constatent un recul inhabituel du nombre de colonies. Les pays d’Europe centrale sont également très touchés. Vous pouvez vous informer et oeuvrer en faveur des abeilles ici.

Rendez-vous pour le récapitulatif sur Flick’r et le semaine prochaine pour « Ombre ».

Bzzzz

The title of the theme of the week Photo Project des Lumières was « Motion Effect ».

I unfortunately did not have the opportunity to really look into this technique. In part because of a very busy week and on the other because I went out of camera batteries. So inaugurate here a new type of post: it is simply one of my favourite photos of the day that does not participate to the photo project.

The bee, one of the few insects that I appreciate, is the only moving part of the scene. And it is also to her that I wanted to make you aware. Since the late 90s, beekeepers around the world find an unusual decline in the number of colonies. The Central European countries are also affected. You can learn and work for bees here.

Appointment for the summary on Flick’r and here next week for « Shadow ».

Contrastes / Contrasts

Avec les beaux jours qui sont déjà de retour, je n’ai pas résister à aller faire un tour dans mon jardin pour trouver un sujet pour le thème « Contrastes » du Projet Photo des Lumières.

C’est ainsi qu’en trainant dans l’herbe avec mon chien que j’ai photographié des pâquerettes sous toutes leurs coutures. Mon oeil a plus particulièrement retenu celel que vous pouvez admirer plus bas. Cela change des prises de vue habituelles. 🙂
Et d’ailleurs, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je crains qu’il va bientôt falloir revoir nos proverbes. Effectivement, je pense que je serai morte de chaud aujourd’hui si je m’en été tenu au « En Avril ne te découvre pas d’un fil… ».

Rendez-vous pour le récapitulatif sur Flick’r et le semaine prochaine pour « Effet de filé ».

Dos de pâquerette / Back of Daisy

With the beautiful days which are already back, I did not resist going for a walk in my garden to find a subject for the « Contrasts » theme of the Photo Project des Lumières.

Thus, whilst dragging in the grass with my dog I photographed daisies under every angle. My eye was particularly attracted by the picture above. This changes from the usual shots. 🙂
And besides, I do not know what you think about, but I fear that we will soon have to revise our proverbs. Yes, I think I would have died today if I would have listened to « April showers bring May flowers… ».

Appointment to the summary on Flick’r and next week for « Motion Effect ».

Panier semaine 16 / Basket Week 16

Avec un peu de retard, voici le contenu du panier de la semaine de la Ferme St André :

– 250g de mesclun
– 145g de cresson
– 150g d’epinards
– 670g de carottes
– 300g de pleurotes
– 1 botte de radis rouges
– 2 feuilletés aux pleurotes

Panier semaine 16 / Basket Week 16

With some delay, here is the content of the basket of the week of the Farm St André:

– 250g mixed salad
– 145g watercress
– 150g of spinach
– 670g carrots
– 300g oyster mushrooms
– 1 bunch of red radishes
– 2 puff pastries with oyster mushrooms

Arbre dans son environnement / Tree in its Environment

Voici donc l’intitulé du thème de la semaine du Projet Photo des Lumières.

J’aime beaucoup les arbres. Je suis toujours entrain de les admirer, de regarder leur structure, de voir comment leurs branches tendent ou non vers le ciel. Et malgré cela, je ne les photographie pas très souvent. Cela fait d’ailleurs quelques années maintenant que je me dit que je devrai faire le portrait à travers les saisons d’un arbre que je croise régulièrement lors de mes trajets en voiture…
Ce n’est pas celui que je vous propose ci-dessous. Cet arbre là, je l’ai croisé lors de ma promenade dominicale. Après quelques réglages (merci Lightroom 🙂 ), je trouvais que ces teintes sepia lui allaient particulièrement bien.

Rendez-vous pour le récapitulatif sur Flick’r et le semaine prochaine pour « Contrastes ».

En fleurs / Blooming

This is the title of the theme of the week of the Photo Project des Lumières.

I love trees. I always admire them, watch their structure, to see how their branches tend to heaven or not. And yet, I do not photograph them very often. It makes a few years now that I say to myself that I should do the portrait through the seasons of a tree I meet regularly during my car journeys…
It’s not the one below. This tree there, I came across during my Sunday walk. After some adjustments (Thank you lightroom 🙂 ), I found that these sepia tones fit it particularly well.

Appointment for the summary on Flick’r and next week for « Contrasts ».

Soupe aux choux de Bruxelles et au Cheddar / Brussel Sprouts and Cheddar Soup

Voici la recette pour le panier de la semaine 14! C’est une soupe que j’ai trouvé ici et que j’ai utilisé pour me débarrasser de mes choux de Bruxelles. Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais ma plus jeune fille déteste tout ce qui ressemble de près ou de loin à des choux (comme les choux de Bruxelles 😦 ). Sa sœur déteste elle aussi les choux de Bruxelles 😦 :(. Donc, nous ne sommes que trois à la maison en mesure de les manger. Ainsi, j’avoue que de précédents choux de Bruxelles ont terminé à la poubelle… J’ai donc été la recherche d’une recette de choux de Bruxelles que toute la famille pourrait manger et je l’ai trouvée : même mes filles ont aimé cette soupe! 🙂

Soupe aux choux de Bruxelles et au cheddar / Brussel Sprouts and Cheddar Soup :

Ingrédients : (4-6 personnes)

– un filet d’huile d’olive

– 1 oignon, haché

– 130g de choux de Bruxelles, en quartiers

– 1 gousse d’ail, hachée

– 500ml de bouillon de légumes

– 100ml de crème fraîche

– 100g de vieux cheddar, émietté

– Sel et poivre noir fraîchement moulu

Préparation:

Chauffer l’huile d’olive dans une casserole, ajouter l’oignon et l’ail. Cuire pendant 3-4 minutes, ou jusqu’à l’oignon ramolisse.

Ajouter les quartiers de choux à la casserole. Frire pendant 3-4 minutes.

Ajouter le bouillon et porter à ébullition pendant environ 20 minutes ou jusqu’à ce que les choux soient tendres. Passer au mixer.

Incorporer le fromage, assaisonner de sel et de poivre noir fraîchement moulu et versez dans un bol de service. Servir.

Soupe aux choux de Bruxelles et au Cheddar /  Brussel Sprouts and Cheddar Soup

English below

Here’s the recipe for the basket of week 14! It’s a soup I’ve found here and that I used to get rid of my Brussels Sprouts. I don’t know if you remember but my youngest daughter hates everything close to cabbage (as Brussel Sprouts 😦 ). Her sister also hates Brussel sprouts 😦 😦 . So we’re only three at home able to eat them. By the way, I confess that a previous lot of Brussel sprouts finished in the bin… So I was seeking a Brussel sprouts recipe the whole family could eat. And I’ve found it: even my girls like that soup! 🙂

Brussel Sprouts and Cheddar Soup:

Ingredients: (serves 4-6)

– a dash olive oil

– 1 onion, chopped

– 130g Brussels sprouts, quartered

– 1 garlic clove, chopped

– 500ml vegetable stock

– 100ml double cream

– 100g mature cheddar cheese, crumbled

– salt and freshly ground black pepper

Preparation:

Heat the olive oil in a saucepan, add the onion and the garlic. Fry for 3-4 minutes, or until softened.

Add the quatered sprouts to the pan. Fry for 3-4 minutes.

Add the stock and boil for about 20 minutes or until the sprouts softened. Once cooked, use a blender to mix it.

Stir in the cheese, season, to taste, with salt and freshly ground black pepper and pour into a serving bowl. Serve.

 

Oeuf dans tous ses états / Egg in all its States

Voici enfin le billet qui va avec le thème de la semaine dernière (cf le titre de ce billet) du Projet Photo des Lumières.

Il s’agit en fait de l’illustration visuelle d’une blague qui m’avait vraiment bien fait rire! 🙂 . Ceci dit, il faut être bon narrateur pour que la chute fasse son effet. La voici :

C’est l’histoire de n (n=6 ici – à diminuer ou a augmenter selon vos talents 🙂 ) oeufs dans une boîte (ou dans la porte du frigo…):

Le premier se réveille, baille, s’étire, quand soudain, il aperçoit au fond de la boîte l’œuf le plus moche qu’il n’ait jamais vu. Il a carrément l’air malade! Prenant conscience qu’il doit avertir ses camarades au plus vite, il réveille son voisin, le deuxième œuf, en lui tapant sur la coquille.
– « Pssst, réveille-toi. »
– « Heeeein? » dit le deuxième œuf qui a la gueule de bois.
– « Regarde là bas, dans le fond, il y a un œuf immonde. »
Le deuxième œuf se retourne, aperçoit l’horreur qui gît au fond de la boîte et, ne pouvant contenir son dégoût et son angoisse, réveille son voisin, le troisième œuf.
– « Vite ! vite ! Réveille-toi !!! »
– « Mais qu’est ce qu’il y a ? J’étais entrain de faire un cauchemar à propos d’une omelette »
– « Il y a un oeuf malade dans notre boîte, là-bas au fond! »
– « C’est vrai qu’il a vraiment par l’air bien. J’ai jamais vu un truc pareil, je vais réveiller mon voisin. Et toi, debout ! Regarde moi cet œuf, il a l’air super malade non? »
– « La vache, il est affreux, tout poilu. Ca a l’air grave! Je ferai mieux d’avertir son voisin, c’est peut être contagieux. »
Le quatrième œuf réveille alors le cinquième œuf:
– « Hé mec, je ne voudrais pas te paniquer mais ton voisin a l’air sacrément malade, tu devrais peut être faire attention. »
– « Beurk beurk beurk! C’est vraiment affreux. Tu crois que je devrais lui dire ? »
Finalement, le cinquième œuf se décide et réveille le sixième œuf:
– « Hé toi, tu sais que t’as vraiment l’air malade? »
– « Mais j’y peux rien moi, je suis un kiwi ! »

J’espère vous avoir décroché un sourire! 🙂 . Rendez-vous pour le récapitulatif sur Flick’r et le semaine prochaine pour « Arbre dans son environnement ».

Intrus / Intruder

Here is finally the post that goes with the theme of last week (see the title of this post) of the Photo Project des Lumières.

This is actually the visual illustration of a joke that really made me laugh! :). That said, the one who tells it must be a good narrator to take effect. So here it is:

This is the story of n (n = 6 here – to decrease or increase depending on your talents 🙂 ) eggs in a box (or in the fridge…).

The first wakes up, yawns, stretches, when suddenly it sees at the bottom of the box the ugliest egg it had ever seen. It just looks sick! Realizing that it should warn his comrades as quickly it cans, it wakes up its neighbour, the second egg, patting it on the shell.
– « Pssst, wake up. »
– « Heeeein? « says the second egg that has hangover.
– « Look there, in the background, there is a foul egg. »
The second egg turns around, sees the horror that lies at the back of the box and, unable to contain his disgust and anguish, wakes its neighbour, the third egg.
– « Quick! Fast! Wake up !!! »
– « What’s the matter? I was in a nightmare about an omelette. »
– « There is a sick egg in our box, there at the back! »
– « It is true that it doesn’t really look good. I’ve never seen such a thing, I’ll wake my neighbour. Hey you, wake up! Look at this egg, it really looks sick, doesn’t it? »
– « Oh dear, it’s awful, just hairy. It looks seriously ill! I’ll better warn its neighbour, it might be contagious. »
The fourth egg then wakes the fifth egg:
– « Hey man, I would not want to panic you but your neighbour looks damn sick, you should be careful. »
– « Yuck yuck yuck! It’s really awful. You think I should tell him? »
Finally, the fifth egg is decided and awakens the sixth egg:
– « Hey you, you know that you really look sick? »
– « But I can not help myself, I am a kiwi! »

I hope that I stole you a smile! :). Appointment for the summary on Flick’r and next week for « Tree in its environment ».