Sur un poème / On A Poem


Pour le thème de la semaine, « Sur un poème » du Projet Photo Renouvelable, je dois avouer avoir été fainéante!

Plutôt que d’aller chercher à illustrer de la poésie que j’apprécie, comme par exemple celle de Baudelaire, j’ai pris le problème en sens inverse, à savoir regarder ce que j’avais autour de moi et essayer de trouver un poème correspondant! Comme dit, c’est de la fainéantise mais pas seulement. Je vous disais ne pas être très en forme en ce moment, ce qui reste malheureusement d’actualité : j’ai de gros problèmes articulaires, coxarthrose avérée à droite et probable lésion méniscale à gauche, qui risquent de nécessiter tout deux une opération. J’ai donc beaucoup de difficultés à marcher ou rester debout : j’ai l’impression d’être centenaire!😦

Mais revenons au poème, très connu, de Pierre de Ronsard, illustré par la photo. Ah jeunesse, durant laquelle je gambadais comme un cabris, qui passe comme le temps d’une fleur…

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu cette vesprée,
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtre pareil.
Las ! voyez comme en peu d’espace,
Mignonne, elle a dessus la place
Las! las! ses beautés laissé choir !
Ô vraiment marâtre Nature,
Puis qu’une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !
Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vôtre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse :
Comme à cette fleur la vieillesse
Fera ternir votre beauté.

Rendez-vous pour le récapitulatif du thème sur Flick’r et rendez-vous pour « Motif(s) » la semaine prochaine.

Jeunesse / Youth

For the theme of the week, « On a poem » of the Renewable Photo Project, I confess having been lazy!

Rather than to seek to illustrate the poetry I like, such as the one of Baudelaire, I took the problem in reverse, I look at what I had around me and tried to find a corresponding poem! As I said, it is laziness but not only. I told you not being in great shape at the moment, which unfortunately remains relevant: I have big joint problems, coxarthrosis proved on the right and probable meniscal tear on the left, which both may require operation. I have a lot of difficulty walking or standing: I feel centenary!😦

But back to the poem, a famous one, from Pierre de Ronsard, shown in the photo. Ah youth, during which I gambadais as goats, as time passes a flower …

Darling, let’s see if the rose
Who was this morning unclose
Its purple robe in the sun,
A lost those vespers,
The folds of its purple dress,
And its complexion like yours.
Alas! see as little space
Cute, it has over the place
Alas! las! let fall its beauties!
Oh really stepmother Nature,
Then such a flower lasts
That morning until the evening!
So if you believe me, cute,
While your age blossomed
As greener novelty,
Gather, gather your youth:
As this flower old
Will tarnish your beauty.

Appointment to the summary of the theme Flick’r and go for « Reason (s) » next week.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s