Fruits et légumes de janvier en Alsace / Fruits and Vegetables in January in Alsace


Cela fait un petit moment que je voulais vous rédiger ce billet (depuis le 1er janvier pour être exact!). Je me suis effectivement rendue compte que pas mal de personnes s’interrogeaient quant à l’opportunité de consommer tel fruit ou tel légume à telle saison. La plupart de nos légumes viennent de notre panier d’AMAP et une partie des fruits de notre jardin. Nous avons donc l’impression de consommer des aliments de saison, adaptés à la région. Et ne nous sommes donc jamais vraiment posé la question!

J’ai la chance d’être mariée à un professionnel de l’environnement. Il possède en plus une mémoire extraordinaire qui lui avait fait retenir le calendrier des fruits et légumes de saison en Alsace, biden caché (introuvable par moteur de recherche) dans le site internet d’Objectif Climat, une association qui poursuit des objectifs de sensibilisation et d’accompagnement des citoyens dans le cadre du dérèglement climatique.

J’ai choisi de vous proposer une version mensuelle de ce calendrier, en format jpeg ou pdf. J’ai trouvé la trame du calendrier sur le net, chez Calendrier2013.net et l’image d’arrière plan est un panier des JMV du mois de janvier.

Faites-moi part de vos remarques pour l’amélioration de la version de février qui elle, contrairement à celle-ci, devrait bien paraître en début de mois.🙂

Et si vous aussi vous voulez agir en faveur de l’environnement, privilégiez les 4 gestes suivants pour limiter les gaz à effet de serre (GES) produits par votre assiette.

1. J’achète des produits locaux,de saison et si possible bio.
Un fruit importé par avion hors saison consomme 10 à 20 fois plus de pétrole pour son transport que le même fruit de saison issu d’une production locale.

2. Je réduis la quantité de viande ou je consomme une viande locale, de qualité et de préférence de volaille.
La production d’1 kg de veau rejette environ la même quantité de GES qu’un trajet automobile de 220 km ; 1 kg d’agneau de lait : 180 km ; 1 kg de boeuf : 70 km et 1 kg de porc : 30 km.

3. J’évite les emballages inutiles.
Il faut privilégier les emballages simples, non individuels et en matériel recyclé.

4. Je privilégie les produits frais.
Les produits surgelés demandent jusqu’à 10 fois plus d’énergie que leur équivalent frais.

Janvier_2013 Janvier_2013

It’s been a while since I wanted to write this post (from January 1st to be exact!). I actually realized that a lot of people wondered about the advisability of consuming such fruit or vegetable at such season. Most of our vegetables come from our CSA basket and some of our fruits from our garden. So we feel like eating seasonal foods, adapted to the region. And so we never really asked ourselves the question!

I’m lucky to be married to a environment professional. He has in addition an extraordinary memory that had made him remember the seasonal calendar of fruits and vegetables in Alsace, well hidden (unfound by search engines) in the website of Objectif Climat, an organization that pursues objectives of education and support of citizens around the climate change.

I have chosen to offer you a monthly version of this calendar, in jpeg or pdf format. I found the frame of the calendar on the net, at Calendrier2013.net and the background image is a January basket of the JMV.

Give me your comments to improve the February that it, unlike the latter, should look good in the early months.🙂

And if you also want to act in favour of the environment, choose the following four actions to limit greenhouse gas (GHG) emissions produced by your dish.

1. I buy local, seasonal products and organic if possible.
A flight imported fruit consumes 10 to 20 times more oil for transportation than the same fruit in season from a local production.

2. I reduce the amount of meat I eat or I consume local meat, of good quality and preferably poultry.
The production of 1 kg of calf emits about the same amount of greenhouse gases than an automobile drive of 220 km, 1 kg of lamb: 180 km, 1 kg of beef: 70 km and 1 kg of pork: 30 km .

3. I avoid unnecessary packaging.
The focus should be simple packagings, not individual and recycled materials.

4. I prefer fresh products.
Frozen foods require 10 times more energy than the fresh equivalent.

4 réflexions sur “ Fruits et légumes de janvier en Alsace / Fruits and Vegetables in January in Alsace ”

    1. Un peu de militantisme écologique de temps en temps, cela ne fait pas de mal!🙂

      Bises et @+, Anne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s