Contre plongée / Low Angle Shot

Pour ce thème, ce sera encore une fois la Norvège! Avec une vue relativement caractéristique des pays scandinaves… 😉 .

Dans les générations récentes, le drakkar est devenu l’icône culturelle des Vikings. Cette tendance n’est pas particulièrement choquante, étant donné que ce type de navire a étéla pièce maîtresse de la culture scandinave depuis des siècles. En fait, l’importance du navire Viking est profondément enracinée dans la culture scandinave, bateau qui a servi aussi bien à des fins utiles que religieuses. Tout au long du premier millénaire, respectable chefs vikings et les nobles ont été souvent enterré avec une intacte, navire de luxe pour les transporter à l’au-delà. En outre, les pièces de monnaie Hedeby, parmi les premières monnaise danoise connues, ont des navires comme emblèmes, montrant l’importance de navires de guerre dans la région.

Le nom de « drakkar » sous lequel sont communément connus les navires vikings quels qu’ils soient, est un terme récent apparu en 1840 d’Augustin Jal. Il en est en fait l’inventeur sous la forme drakar qui est un emprunt au suédois moderne dans le sens de « dragons » au pluriel, le singulier étant drake « dragon » (issu de l’ancien scandinave dreki, pluriel drekar). Un k supplémentaire a été ajouté par la suite à drakkar de manière fantaisiste. L’historien François Neveux précise que dans le monde viking, [le terme de dreki] sert d’abord à désigner les figures sculptées à la proue et à la poupe des navires, qui représentaient souvent des dragons . Cet animal fabuleux était destiné à effrayer l’ennemi et les mauvais esprits.

Vous remarquez d’ailleurs la tête de dragon qui vous montre ses dents au centre de l’enroulement. Cette proue est la réplique du fameux bateau viking d’Oseberg, trouvé non loin, situé devant l’agréable petit musée de Tønsberg qui vaut franchement le détour si vous passez dans le coin.

Drakkar

For this theme, it will once again be Norway! With a view fairly typical of Scandinavian countries …. 😉

In recent generations, the longship became the cultural icon of the Vikings. This trend is not particularly shocking, given that this type of vessel has been the centerpiece of Scandinavian culture for centuries. In fact, the importance of the Viking ship is deeply rooted in Scandinavian culture, this boat was used both for useful purposes than religious. Throughout the first millennium, respectable Viking chieftains and nobles were often buried with an intact, luxury ship to transport them to afterlife. In addition, Hedeby coins, among the first known Danish coins have ships as emblems, showing the importance of warships in the region.

The name « Drakkar » which is commonly associated to Viking ships of any kind, is a recent term appeared in 1840 by Augustin Jal. This is actually its inventor as Drakar which is a loan to modern Swedish in the sense of « dragons » in the plural, the singular being drake « dragon » (from the old Scandinavian Dreki, drekar plural). An additional k was subsequently added to drakkar so fanciful. The historian François Neveux specifies that in the Viking world, [the term Dreki] is first used to designate the figures carved on the bow and stern of ships, often showing dragons. This mythical creature was intended to frighten the enemy and evil spirits.

You will notice the dragon head that shows you his teeth at the center of the coil. This bow is a replica of the famous Oseberg Viking ship, found nearby, in front of the nice little museum Tønsberg which is frankly worth a visit if you’re in the neighborhood.

Spécialités de Norvège – Episode 2 / Norvegian Specialities- Part 2

Kjøttboller og Fløtsaus, ou encore boulettes de viande et sauce à la crème. Tel est l’intitulé d’un plat traditionnel ici en Norvège. Bien que la sauce soit à priori souvent plutôt brune qu’à la crème… Les boulettes sont généralement servies avec de la purée, des légumes style brocolis et de la confiture d’airelles ou encore tyttebærsyltetøy comme on dit par ici.

Et pour le dessert je vous recommande très vivement les fruits rouges locaux : framboises ou fraises. C’est actuellement la pleine saison par ici et elles sont délicieuses. On les trouve aussi en supermarché ou encore le long des routes où fleurissent de petits marchands.

Fruits rouges

Et honte sur moi : j’ai acheté les boulettes toutes prêtes en supermarché ainsi que la sauce… J’ai malgré cela essayé de vous trouver la recette. Je pensais qu’elles contenaient un mélange particulier d’épices mais que je ne l’ai pas trouvé même en traduisant les recettes en norvégien. A propos, vous avez dû remarquer que j’ai même trouvé les å, les æ et les ø pour bien écrire en norvégien. Pour votre culture générale,  å se pronone « o », æ se prononce « aah » et ø se prononce « eu ». Et ce faisant, je ne peux m’empêcher de penser à la BD « Astérix et les Vikings ». En particulier des discussions entre chiens :

Mais passons donc à la recette des Kjøttboller qui correspond à la synthèse des recettes que j’ai pu trouver. L’assortiment d’épices vient finalement de la traduction d’une recette américaine. Et croyez-moi, vous aurez l’impression d’être à la cafétéria d’Ikéa! 😉

Kjøttboller og fløtsaus / Boulettes de viande norvégiennes et leur sauce / Norvegian Meatballs and their gravy :

Ingrédients :

Pour les boulettes :

– 400g de viande de boeuf hâchée

– 200g de viande de porc hâchée

– 1 oeuf

– 40g de fécule de pomme de terre

– 1 oignon émincé

– 5g de sel

– 3g de sucre

– 0.3g de gingembre

– 0.4g de muscade

– 0.2g de poivre

– 0.4g de quatre-épices

Pour la sauce :

– 15g de beurre

– 1/8 d’oignon émincé

– 15g de farine

– 350ml de bouillon de boeuf

– 50ml de crème épaisse

– 1 pincée de piment de cayenne

– 1 peite pincée de poivre blanc

Préparation :

Pour les boulettes :

Préchuaffer le four à 200 °C

Dans un saladier, bien mélanger tous les ingrédients. Faire des boulettes de 2-3 cm de diamètre. Les placer dans un plat graissé allant au four. Cuire environ 20 minutes, jusqu’à ce que les boulettes brunissent. Réserver.

Pour la sauce :

Faire fondre le beurre. Y faire dorer l’oignon puis rajouter la farine. Remuer et laisser brunir légèrement avant d’ajouter lentement le bouillon de boeuf. Laisser épaissir puis ajouter la crème et les épices. Cuire sans bouillir avant de verser la sauce sur les boulettes.

Kjottboller

English below

Kjøttboller og Fløtsaus, or meatballs and cream sauce. This is the title of a traditional dish here in Norway. While the sauce can be rather brown than cream one… The meatballs are usually served with mashed potatoes, vegetables as broccoli and lingonberry jam or tyttebærsyltetøy as they say here.

And for dessert I recommend very strongly the local berries: raspberries or strawberries. They are currently in high season here and they are delicious. They are also found in supermarkets or by roadside blooming small merchants.

And shame on me: I bought the meatballs ready in supermarkets and as well as the sauce … I have nevertheless tried to find the recipe. I thought they contained a special blend of spices but I have not found it even in translating the Norvegian recipes. By the way, you must have noticed that I even found the å, æ and ø to write them well in Norwegian. For your general knowledge, å is pronounced « o », æ is pronounced « aah » and ø is pronounced « eu ». And in doing so, I can not help myself thinking of the comic book « Asterix and the Vikings ». In particular the discussions among dogs:

But now go to the recipe of Kjøttboller which corresponds to the synthesis of the recipes I could find. The assortment of spices finally results from an American recipe and believe me, you will feel like in the cafeteria of Ikea! 😉

Norvegian Meatballs and their Gravy:

Ingredients:

For the meatballs:

– 400g of minced beef

– 200g of minced pork

– 1 egg

– 40 g of potato starch

– 1 onion, chopped

– 5g salt

– 3g sugar

– 0.3g of ginger

– 0.4g of nutmeg

– 0.2g pepper

– 0.4g allspice

For the sauce:

– 15g butter

– 1/8 chopped onion

– 15g flour

– 350ml beef stock

– 50ml double cream

– 1 pinch cayenne pepper

– 1 small pinch of white pepper

Preparation:

For the meatballs:

Preheat the oven to 200 ° C.

In a bowl, mix all ingredients. Make balls of 2-3 cm in diameter. Place them into a greased baking dish. Bake about 20 minutes, until the meatballs have browned. Set aside.

For the sauce:

Melt the butter in a small skillet. Brown lightly the onion and then add the flour. Stir and let brown slightly before adding slowly the beef broth. Let thicken then add the cream and the spices. Cook without boiling, then pour the sauce over the meatballs.

Spécialités de Norvège – Episode 1 / Norvegian Specialities – Part 1

Une chose que j’adore dans les échanges de maison, c’est de découvrir les us et les coutumes du pays qui transparaît généralement dans l’équipement de la maison. Ainsi je ne vous apprendrais probablement rien en vous disant que les maisons norvégiennes n’ont pas de volets… Ce qui personnellement me pose un tantinet problème ayant l’habitude de me réveiller à la lumière du jour, jour qui se lève vers 3h30 du matin et se finit vers 23h30 par ici… Mais heureusement qu’il y a des volets occultants! 🙂 Moins commun : à la tombée de la nuit, une multitude de petites lanternes automatiques s’allument sur toutes les maisons et donnent une ambiance chaleureuse.

Mais venons-en aux aspects culinaires… Nos hôtes nous ont laissé quelques spécialités typiques et nous sommes également d’un tempérament plutôt aventureux lorsque nous faisons nos courses… Et d’ailleurs si je peux vous recommander quelque chose, pour moi, ce sera le poisson, en particulier le saumon, que vous trouverez cru, mariné, fumé etc… et qui est vraiment excellent. Idem pour les crevettes dont je fais une cure actuellement…Les laitages sont aussi très bons hormis, pour moi, le beurre auquel je trouve un goût rance et que j’évite donc soigneusement cru.

Dans les mets plus typiques, il y a le Fenalår. Il s’agit d’un jambon fumé de mouton que vous pouvez trouver en supermarché (et que nous avons eu la chance de trouver dans le réfrigérateur de la maison 🙂 ). Bien qu’un peu salé (comme c’est d’ailleurs courant par ici!), c’est très très bon en fines tranches sur du pain multi-graines (présent dans des multitudes de variétés). Si vous aimez le mouton, c’est absolument à essayer. Il est à priori plus particulièrement associé à la période de Noël.

Fenal&#229r

Plus surprenant encore, le HeidalsOst, un fromage de chèvre de couleur brune. Ce fromage est fabriqué selon des recettes traditionnelles du village d’Heidal. L’HeidalsOst a un goût sucré, un peu acide et très distinctif avec une saveur de caramel. C’est excellent sur des crackers ou des biscottes type Wasa, enfin, au moins pour deux d’entre-nous, mon fils et moi… Et dire que nous avons acheté le grand (et joli) modèle à 750g…

HeidalsOst

One thing I love about home exchange is to discover the habits and the customs of the countries that are usually reflected in the equipment of the house. So I probably learn learn you nothing by telling you that the Norwegian houses have no shutters … Which personally is a tad problem for me with my habit of waking up with the light of day, day which rises around 3:30 am and ends around 23:30 here … But fortunately there are blackout curtains! 🙂 Less common: with the fall of the day, a multitude of small lanterns light up on automatic at quite all houses around and give a warm atmosphere.

But getting back to the culinary aspects … Our guests have left us some specialties and we have also a rather adventurous temperament when we shop … If I could recommend something, for me it will be fish, especially salmon, you will find raw, marinated, smoked etc … and it is really excellent. Same for the shrimps which I currently don’t stop eating … Dairy products are also excellent except butter for me, which I find rancid and I thus carefully avoid when raw.

In the most typical dishes, there is the Fenalår. This is a smoked ham of lamb you can find in supermarkets (and we were fortunate to find in the refrigerator of the house 🙂 ). Although a bit salty (as is also common around here!), it is very very good in thin slices on multi-grain bread (as can be found multitudes of varieties). If you like sheep, it’s absolutely to try. It is a priori more particularly associated with Christmas time.

Even more surprising, the HeidalsOst, a brown goat cheese. This cheese is made according to old recipes from the village of Heidal. HeidalsOst has a sweet, slightly acidic and very distinctive caramel taste. It’s excellent on crackers or Wasa crackers kind, well, at least for two of us, me and my son … And to think that we bought the great (and cute) model of 750g …

Swap de l’été – Consignes / Summer Swap – Setpoints

Nous ne serons pas très nombreux pour ce swap! Nous sommes finalement 4 à y participer et à en croire vos votes, vous préférez les échanges en couple. Nous avons de la chance d’être un nombre pair de participants. 🙂

A propos, j’aurai besoin de l’adresse mail de Marion L., une des participantes, qui s’est inscrite trop rapidement, avant que je ne repère que j’avais oublié de vous demander un email dans le questionnaire. Marion, si tu lis ces lignes, merci de me l’envoyer par mail, formulaire de contact ou commentaire.

Je vous rappelle donc que vous avez jusqu’à début septembre pour terminer votre colis. Il devra ensuite parvenir à votre partenaire dans la semaine du 3 au 8 septembre 2012. D’avance merci de respecter les dates et de me prévenir en cas d’empêchement. Le dit colis doit contenir :

– 1 livre de recettes du lieu de vos vacances
– 1 livre de recettes de votre région
– 1 souvenir de vos vacances
– 1 de vos spécialités culinaires non ou peu périssable
– 1 accessoire de cuisine dont vous ne pourriez vous passer… (on est bien d’accord que ce n’est pas le robot de cuisine dernier cri dont on parle mais un accessoire de faible coût, type économe etc… )
– 1 remède pour la rentrée à venir…
– 1 douceur (à vous de voir à quoi corresppond cette définition… )

Et pour terminer, comme je vous l’avais promis depuis des lustres, voici enfin dévoilé le colis du Swap Régalons-nous auquel j’avais participé.

Swap culinaire / Culinary Swap

J’avais été extrêmement bien gâtée par Loesha que je remercie encore une fois ici. Son colis contenait quelques douceurs périssables qui n’ont pas survécu bien longtemps. Je crois qu’il doit toutefois encore me rester l’un ou l’autre sachet de thé au jasmin… Point de vue livres, les choix étaient parfaits : j’ai adoré la BD « En Cuisine avec Alain Passard«  que je n’aurai jamais pensé à acheter; « A table avec les monstres » est un livre de recettes les unes plus dégoutantes que les autres (je parle de présentation :wink:) que je vous ferai très certainement partager à Halloween; et enfin « Cuisine sanglante » est un roman policier dont le résumé est bien tentant mais pour lequel je n’ai pas non plus retrouvé le chemin de la lecture…

Il y avait également un petit évidoir à biscuit et un moule à charlotte accompagné de son livre de recettes « Charlottes & Cie » qui ont déjà tous servis plus d’une fois mais dont je n’ai pas eu le temps de vous publier les résultats.

Voici également ce que j’avais envoyé à ma co-swappeuse, en chaîne. Bon, si vraiment vous craquez après avoir lu ce billet, vous pouvez toujours vous inscrire mais UNIQUEMENT en couple (mettez-vous d’accord avec un(e) copinaute)…

We will not be very much for this swap! We finally 4 to participate and to believe your votes, you prefer to swap in pairs. We’re lucky to be an even number of participants. 🙂

By the way, I will need the email address of Marion L., one of the participants who signed up too quickly, before I fixed that I forgot to ask you for an email in questionnaire. Marion, if you read this, thank you for sending it by mail, contact form or comment.

So I remind you that you have until early September to complete your parcel. It will then to be send to your partner during the week of 3 to 8 September 2012. In advance thank you to respect the dates and let me know if there’s a problem. The said package must contain:

– 1 cookbook of your holiday destination
– 1 cookbook of your area
– 1 souvenir of your vacation
– 1 of your culinary specialities non or some perishable
– 1 kitchen accessory that you could not go without … (it is agreed that this is not the food processor we’re talking about but an accessory low cost, conservation type etc …)
– 1 remedy for back to schoool to come …
– 1 sweet (up to you to see what this definition corresppond …)

And finally, as I had promised for ages, here’s finally unveiled the package of the swap « Régalons-nous » I’ve participated.

I had been extremely lucky with Loesha that I thank again here. Her parcel contained some perishable sweets which did not survive long. I think I’ve still some jasmine tea … Viewpoint books, the choices were perfect: I loved the graphic novel « En cuisine avec Alain Passard » I would never thought of buying, « A table avec les monstres » is a recipe book some more disgusting than others (I speak of presentation 😉 ) that I will certainly share at Halloween, and finally « Cuisine sanglante » is a criminal novel whose resume is very tempting but for which I have not found the way back to reading …

There was also a small corers cookie and a charlotte mold with his cookbook « Charlottes & Cie » all which have served more than once but for which I had time to publish the results .

Here is also what I sent to my co-swapper, in chain. Well, if you really crack after reading this post, you can still register but ONLY in couple (agree with a fellow blogger) …

Célébration / Celebration

Voilà donc enfin un premier billet publié depuis la Norvège. J’en profite pour vous faire faire un peu de tourisme et vous emmener à Heddal pour vous montrer une construction caractéristique…

Pour illustrer le thème « Célébration », l’inspiration n’était pas franchement au rendez-vous. Voici donc un lieu de célébration, plus exactement son point culminant associé à un soleil blafard. Il s’agit de la plus grande église en bois de Norvège. Elle a été construite aux alentours de 1250 et est souvent appelée la cathédrale de bois. Ses trois tours sont caractéristiques.

Gloire / Praise

Here at last is a first blog post from Norway. I want to make you do some sightseeing and take you to Heddal to show you a typical construction …

To illustrate the theme « Celebration », I was not really inspired. Here is a place of celebration, more exactly its peak associated to a pale sun. This is the largest stavechurch in Norway. It was built around 1250 and is often called the Wood Cathedral. Its three towers are characteristic.

L'Eglise d'Heddal / Heddal's Stavechurch

Dans la rue / In the Street

Je pensais être un peu plus présente sur la toile cette première semaine de vacances. Mais il y avait multitude de choses à faire pour que notre maison soit prête pour accueillir nos hôtes! Comme déjà évoqué, c’est le côté intéressant des échanges de maison qui nous pousse à nettoyer notre maison à fond au moins une fois par an. 🙂

Vous aurez donc également compris que ce billet sera le dernier publié avant notre départ. Il s’agit donc d’une illustration pour le thème « Dans la rue ». J’avais pensé assez rapidement à ce poste électrique dont la décoration m’a toujours impressionnée. Il se trouve à quelques rues de chez moi, dans une voie sans issue. J’aime beaucoup le local de location de DVD en trompe l’oeil qui en a été fait.

Il n’y aura donc pas de nouvelle recette dédiée au panier de la semaine. Pour vous débarasser de vos courgettes, je ne peux que vous conseiller le gâteau aux courgettes et au chocolat que vous trouverez ici. Bon, ben, le prochain billet devrait vous parvenir depuis la Norvège. 🙂

Tout un cinéma / What a cinema

I thought being a little more present on the web this first week of vacation. But there was plenty to do in our house to be ready to welcome our guests! As already mentioned, this is the interesting side of home exchanges that pushes us to clean our house thoroughly at least once a year. 🙂

So you will also realize that this post will be the last one published before our departure. So this is an illustration for the theme « In the street ». I had thought quickly enough to that substation which the decoration has always impressed me. It is a few blocks from my house in a cul de sac. I love the DVD rental local trompe l’oeil, which has been made of.

There will be no new post dedicated to the basket of the week. To get rid of your zucchini, I can only advise you on the cake with zucchini and chocolate you will find here. Right, well, the next post should arrive from Norway. 🙂

Panier semaine 28 / Basket Week 28

Le dernier panier avant notre départ en vacances contient :

– 1 belle salade
– 1 botte de betteraves rouges
– 1 fenouil(ouf, on échappe au 2ème annoncé)
– 490g de tomates
– 1 concombre

Peut-être aurez-vous droit à la recette qui va avec! 😉

Et en parlant de vacances,moi je pense swap. Il est toujours temps de vous inscrire à celui que j’organise! C’est ici 🙂

Panier semaine 28 / Basket Week 28

The last basket before we left on vacation includes:

– 1 nice salad
– 1 bunch of beetroot
– 1 fennel (phew, we escape to the announced second)
– 490g of tomatoes
– 1 cucumber

Maybe you will get the recipe that goes with it! 😉

And speaking of holidays, I think swap. There is still time to register for the one I organize! It’s here 🙂