Gwyneth Paltrow : mon carnet de recettes / Gwyneth Paltrow : My Father’s Daughter


Après avoir accepté d’en faire une chronique, j’ai eu le plaisir de trouver la version française de ce livre dans ma boîte aux lettres cette semaine. J’avais très envie d’y jeter un oeil vu mon fort penchant pour les recettes anglo-saxonnes (vous avez dû vous en apercevoir si vous êtes un lecteur habitué).

A propos de Gwyneth Paltrow, je la savais actrice (dans Iron Man par exemple). Mais mes connaissances à son sujet s’arrêtaient là. Comme je ne suis absolument pas people (je ne lis pas la presse soi-disant féminine et ne regarde guère la télé), je ne savais pas qu’elle était l’épouse de Chris Martin, chanteur de Coldplay dont j’apprécie beaucoup la musique. Me renseignant à son sujet pour cette chronique, j’ai également appris qu’elle tenait un blog Goop.com où elle publie, entre autres, certaines de ses recettes.

Revenons au livre. Le titre original « la fille de mon père » a été traduit par « mon carnet de recettes pour ma famille et mes amis ». Hum! Le traducteur fou a encore frappé. Ceci dit, après lecture, les deux titres sont pertinents. Le livre est une ode au père de Gwyneth, Bruce Paltrow. Il est très souvent cité dans les petits paragraphes d’anecdotes personnelles qui introduisent chaque recette ou chapitre. C’est lui qui l’a initiée à la cuisine et c’est pour lui, malade, qu’elle s’est mise à cuisiner. Elle espérait pouvoir le guérir en le faisant manger sainement. La famille et les amis sont également très présents dans le livre.  Encore une fois à  travers les anecdotes de tête de recette, on partage des moments de convivialité. Il y a des petites phrases de ses enfants disséminées un peu partout qui montrent que cuisiner est un acte de partage très convivial.

Concernant les chiffres, le livre fait 271 pages index compris.  Il se divise en 9 chapitres : les essentiels du placard, les soupes, les salades,  les burgers et les sandwichs, les pâtes, les plats principaux, les petits plats de légumes, les brunchs et les petits déjeuners et les desserts pour finir. Bref, ce livre comporte de quoi faire un menu complet. Les recettes sont faciles à réaliser. Leurs influences sont diverses : anglo-saxonnes bien sûr mais aussi asiatiques, espagnoles, voire françaises.

Par ailleurs, le format et la mise en page du livre est agréable. La plupart des recettes sont accompagnées d’une belle photographie. Il s’en dégage une grande impression de douceur.

Le chapitre « les essentiels du placard » est pertinent : je suis d’accord avec la plupart des indispensables cités (que je retrouve  donc dans mes placards) mais suis bien plus fainéante que Gwyneth : aux différents bouillons qu’elle prépare elle-même et qu’elle congèle, je préfère la version bio deshydratée!

On sent que l’auteur est passé par une période végétarienne. J’ai été très très intriguée par la mayonnaise végétale qu’elle cite à plusieurs reprisesdans son livre et que je vais certainement essayer de préparer un de ces jours.

Dans le livre figure une liste de matériel indispensable : pratiquement tous les ustensiles cités sont de marque! C’est un peu ruineux pour le commun des mortels et je peux vous garantir, par expérience, que des ustensiles moins prestigieux peuvent également faire l’affaire.

Je souris en me demandant quelles sont les raisons qui font figurer le « Chili végétarien » dans la chapitre « Soupes » et le « Ragoût de canard »  dans la catégorie « Pâtes ». Serait-ce un des mystères de la traduction? A ce propos, il aurait été judicieux d’éviter les remarques un peu ridicules d’un point de vue français du type « ce n’est pas un granité pour les enfants » à propos du « Granité façon margarita »…

J’ai été alléchée par plusieurs recettes dont en particulier les « Pancakes à la Bruce Paltrow ». Je ne devrai pas tarder à les cuisiner.

En résumé : si vous êtes un fan de  Gwyneth Paltrow, que vous cuisiniez ou non, précipitez-vous pour acheter ce livre! Il regorge d’anecdotes personnelles dont vous vous régalerez. Je le conseille également aux cuisiniers débutants car les recettes qui y figurent sont très simples à réaliser. Je ne manquerai pas de vous informer de mes réalisations futures à partir de cet ouvrage!

Broché: 288 pages
Editeur : Marabout (18 mai 2011)
Collection : Cuisine
Langue : Français
ISBN-10: 2501074300
ISBN-13: 978-2501074308

19,90 euros TTC France

After agreeing to do a column about it, I was pleased to find the French version of this book in my mailbox this week. I really wanted to take a look at it given my strong penchant for American and British recipes (as you have seen if you’re a regular reader).

About Gwyneth Paltrow, I knew her actress (in Iron Man for example). But my knowledge about her stopped there. As I am not people (I do not read the so-called feminine press and do not watch much TV), I did not know that she is married to Chris Martin, the Coldplay singer which I really appreciate musically speaking. Informing me about her for this review, I also learned that she had a blog, Goop.com, where she publishes, among others, some of her recipes.

Let’s go back to the book. The original title « My Father’s Daughter » was translated by « My Book of Recipes for my Family and Friends. » Hum! The crazy translator has struck again. That said, after reading the book, the two titles are relevant. The book is an ode to the father of Gwyneth, Bruce Paltrow. He is often quoted in the short paragraphs of personal anecdotes that introduce each recipe or chapter. It was he who initiated Gwyneth to cooking and it is for him, ill, that she really started cooking. She hoped to cure him by making him eat healthy. Family and friends are also very present in the book. Again through anecdotes heading the recipes, we share moments of conviviality. There are sound bites of her children scattered throughout the book that show that cooking is a convivial act of sharing.

Concerning figures, the book makes 271 pages including index. It is divided into nine chapters: the cupboards essentials, the soups, the salads, the burgers and sandwiches, the pasta, the main dishes, the small dishes of vegetables, the brunches and breakfasts and the desserts to finish. In brief, this book contains enough to make a full menu. The recipes are easy to make. Their influences are diverse : English-speaking, but also Asian, Spanish, and even French.

In addition, the format and the layout of the book are pleasant. Most recipes are accompanied by a  beautiful picture. It exudes an impression of smoothtness.

The chapter on « the cupboards essentials » is relevant: I agree with most of the essential cited (thus I find them in my cupboards too) but am much more lazy than Gwyneth: to the various broths she prepares herself and freezes, I prefer the organic deshydrated version!

One can  feel that the author went through a vegetarian period. I was very very intrigued by the vegetarian mayonnaise she cites several times in her book and I will definitely try to prepare it  one of those days.

In the book is a list of essential equipment: almost all the vessels listed are from famous brands! It’s a bit expensive for the average mortal and I can tell you from experience that less prestigious utensils can also do the trick. I smile, wondering what are the reasons why the « Vegetarian Chili » is included in the chapter « Soups » and « Duck Stew » in the « Pasta ». Could it be one of the mysteries of translation? In this regard, it would be wise to avoid some ridiculous remarks of a French point of view as « this is not a granita for children » about the « Granita margarita like » … I was tempted by several recipes including in particular the « Pancakes by Bruce Paltrow. » It will not be long before I will give them a try.In summary: If you are a fan of Gwyneth Paltrow,cooking or not, rush to buy this book! It is full of personal anecdotes that you will enjoy. I also advise novice cooks because all recipes it contains are very simple to achieve. I will not fail to inform you of my future bites taken from this book!

.

6 réflexions sur “ Gwyneth Paltrow : mon carnet de recettes / Gwyneth Paltrow : My Father’s Daughter ”

  1. Bonjour !
    Les 1200 recettes de «LA CUISINE POUR TOUS», livre de Ginette Mathiot paru en 1955, sont rassemblées sur un site mémoriel, simple et pratique.
    http://www.SAPIDE.fr
    Merci d’y jeter un coup d’œil et de le faire connaître si vous le jugez utile.
    Bien cordialement,
    G.

  2. Coucou!
    Aimant Gwyneth Paltrow actrice, j’ai donc apprécié la découvrir il y a quelques année via son blog Goop. J’habite actuellement aux USA, et je me suis donc procurée son livre de cuisine en anglais. J’ai testé 2 recettes: les pancakes de Bruce qui sont très bons mais il faut s’y prendre à l’avance car la pâte doit reposer 1 nuit… Et la fameuse « butternut squash soup » qui est à tomber par terre ! Ceux qui douteraient de mon enthousiasme doivent la tester à tout prix !!!
    Bien cordialement,
    @nne

    1. Bienvenue Anne! Et bien voilà deux recettes que je n’ai pas encore testées mais que je vais aller essayer très vite pour voir si je partage ton enthousiasme!
      😉

      Bien amicalement, Anne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s