Rouge / Red

Comme souvent pour les thèmes qui m’inspirent, j’avais plus d’une idée en lisant celui-ci. Les coquelicots, une borne à incendie, une belle carrosserie de voiture ou encore un feu stop… Et comme souvent également, je n’ai eu que le temps de mettre ma première idée en photo! Trouvant la photo un peu fade au naturel, vous voyez ici le résultat d’une méchante accentuation de son côté rouge 🙂 . Vous devinerez que LightRoom a encore frappé. Je devrai d’ailleurs recevoir mon CD demain 🙂 🙂 :smile:. Et avec un peu de chance, j’ai même trouvé les sous pour un objectif; enfin je vise le bas de gamme, du moins en prix. A ce propos, je suis preneuse de tout avis que vous auriez sur les optiques de la marque Tamron…

Va falloir trouver une idée pour « En ville maintenant »!

Rouge / Red

As usual for themes that inspire me, I had more than one idea while reading it. Poppies, a fire hydrant, a beautiful car or a stop light … And as often also, I only had time to put my first guess in picture! Finding the original picture a bit bland, you see here the result of a violent turning red manoeuvre 🙂 . You guess right if you suspect LightRoom. By the way, I should receive my CD tomorrow 🙂 🙂 🙂 . And with some luck, I even found the money for a lens, cheap value, at least by the price. In this regard, I am taker of any advice you may have on optics of the Tamron brand …

I will have to find an idea for « In town » now!

Publicités

Temps / Time

Pfff… Le moment auquel je poste ce billet est encore une fois une parfaite illustration de mon manque de temps devenu chronique! Voici donc la photo que j’ai retenue pour illustrer le thème « Temps ». J’aurai bien tenté une macro d’un sablier mais comme vous vous en rappellerai peut-être je n’ai (toujours) pas d’objectif adapté.

J’aimerai parfois pouvoir figer le temps, histoire de mieux m’imprégner de moments choisis. Mais  nous n’avons aucune prise sur lui sauf dans les romans de science-fiction. Les grains de sable qu’on essaye au creux de sa main illustre parfaitement ce concept : insaisissable. La main fut généreusement mis à disposition par ma grande fille que je remercie en passant.

Comme vous pourrez le constater sur le récapitulatif, je ne fus pas la seule à penser au sable. Et encore une fois, je ne me lasse pas de voir les différentes interprétations de ce thème. Pour causes de vacances, nous avons eu la liste des thèmes pour les emaines 26 à 30 qui dans l’ordre seront :

– Rouge (vais-je enfin placer un coquelicot??)
– En ville (quelle horreur, va falloir que je quitte ma campagne)
– Fête (ça pue le 14 juillet)
– Architecture (quelques belles illustrations locales)
– Transparence (pas mal, va falloir que je me creuse les méninges)

La seule règles est de poster l’illustration avant le terme fatidique. Pour ma part, sauf rencontre exceptionnelle, je vais continuer à me concentrer sur LE thème de la semaine. C’est donc parti pour « Rouge »!

Insaisissable / Elusive

Pfff … The moment I post this entry is again a perfect illustration of my chronical lack of time! Here is the photo I’ve selected to illustrate the theme « Time ». I would have tried a macro of an hourglass, but as you may recall I (still) have no appropriate lens.

Sometimes I’d like to freeze time, just to soak up special moments. But we have no control over it except in science fiction novels. The grains of sand we are trying to hold in our palm illustrate perfectly this concept : elusive. The hand was generously provided by my teenage daughter whom I thanking for it.

As you can see on the summary, I was not alone thinking about the sand. And again, I never get tired of seeing the different interpretations of this theme. Because of vacations, we had a list of topics for the weeks 26 to 30 who are in the order:

– 26 : Red (will I finally post you a poppy?)
– 27 : In the city (how awful, I’ll have to leave my country)
– 28 : Festival or Party (it stinks July 14)
– 29:  Architecture (some nice local artwork)
–  30: Transparency (not bad, I’ll have to rack my brain)

The only rule is to post the picture before the fateful end of week. For my part, unless exceptional meeting, I will continue to focus on THE theme of the week. And there we go for « Red »!

Penne aux courgettes frites / Penne with Fried Zucchini

Miracle! Une recette pour accomoder les courgettes du panier de la semaine! Je ne pensais vraiment pas avoir le temps de vous publier quelque chose de nouveau. J’allais vous remettre des recettes maison déjà publiées qui sont des succès : le gâteau au chocolat et aux courgettes ou le gratin de courgettes, patates douces et viande hâchée. Finalement, malgré la charge de travail, les sorties et une gastro, j’ai trouvé le temps d’essayer une recette adaptée du livre de Gwyneth Paltrow 🙂 .

Penne aux courgettes frites / Penne with Fried Zucchini

Penne aux courgettes frites / Penne with Fried Zucchini :

Ingrédients : (pour 4 personnes)

– 350g de penne rigate

– 900g de courgettes (~3 petites)

– 100g de farine

– 90ml d’huile d’olive

– 70g de parmesan

– 5 branches de basilic frais

– gros sel, poivre

– 2 feuilles de laurier

Préparation :

Faire bouilllir de l’eau salée avec les feuilles de laurier. Y faire cuire les penne environ 10 minutes pour qu’ils restent al dente.

Pendant ce temps, laver les courgettes. Les couper en fines rondelles. Rouler les rondelles dans une assiette creuse remplie de farine. Faire chauffer 60 ml d’huile d’olive dans une pôele. Poser les rondelles de courgettes dans la poêle sans qu’elles se chevauchent. Les faire frire jusqu’ à obtenir un début de brunissement. Les poser sur une assiette recouverte de papier absorbant. Saupoudrer de gros sel. Réserver.

Dans un saladier, fouetter les 30 ml d’huile d’olive, le parmesan avec 4 cuillères à soupe d’eau de cuisson des pâtes pour obtenir une consistance crémeuse. Ajouter les feuilles de basilic, les pâtes et les deux-tiers des courgettes. Bien mélanger. Poivrer et saler si nécessaire. Servir en décorant avec les rondelles de courgettes restantes.

English below

Miracle! A zucchini recipe for the basket of the week! I thought that I wouldn’t have time to publish something new. I was going to link you to already published recipes that are successful: the chocolate and zucchini cake and or the zucchini, sweet potatoes and minced meat gratin. Finally, despite the workload, outgoings and a gastro, I found the time to try a recipe adapted from the book of Gwyneth Paltrow 🙂 .

Penne with Fried Zucchini :

Ingredients : (serves 4)

– 350g Penne Rigate

– 900g zucchini (about 3 small)

– 100g flour

– 90ml olive oil

– 70g Parmesan

– 5 fresh basil sprigs

– salt, pepper

– 2 bay leaves

Preparation :

Bring some salted water with the bay leaves to boil. Cook the penne about 10 minutes in it to keep them al dente.

Meanwhile, wash the zucchinis. Cut them into thin slices. Roll the slices in a plate filled with flour. Heat 60 ml olive oil in a skillet. Lay the zucchini slices in the pan without overlapping. Fry up until to get signs of turning brown. Place on a plate covered with paper towels. Sprinkle with coarse salt. Set aside.

In a bowl, beat the 30 ml of remaining olive oil, parmesan cheese with 4 tablespoons of pasta cooking water to achieve a creamy consistency. Add the basil leaves, the cooked pasta and two-thirds of zucchini. Mix well. Add salt and pepper if necessary. Serve and decorate with remaining zucchini slices.

Panier semaine 25 / Basket Week 25

Un nouveau panier vient de paraître alors que j’avoue ne pas avoir posté de recette pour le précédent! J’avais bien une salade de haricots à vous soumettre (la photo a été prise, si si) mais je suis débordée! Mes diverses activités professionnelles atteignent toutes un pic de manière simultanée et ma vie sociale n’est pas en reste! Bref, je n’y arrive plus. Mais rassurez-vous : ce n’est que très temporaire, disons encore 2 semaines à tenir… Sinon, le panier de la semaine contient :

– 1 salade
– 650g de courgettes
– 1 concombre
– 510g d’oignons jaunes
– 2 poivrons verts
– 2 petits céléris

Panier semaine 25 / Basket Week 25

 

A new basket has just been published, while I have to admit not having posted a recipe for the previous one! I had a nice bean salad for you (the photo was already taken) but I’m overwhelmed! My various professional activities reach all simultaneously a peak of and my social life also! In short, I can’t follow. But be reassured: it is only temporary, say 2 more weeks to survive … Otherwise, the basket of the week includes :

– 1 salad
– 650g zuccini
– 510g yellow onions
– 2 green peppers
– 2 small celeriacs

Gwyneth Paltrow : mon carnet de recettes / Gwyneth Paltrow : My Father’s Daughter

Après avoir accepté d’en faire une chronique, j’ai eu le plaisir de trouver la version française de ce livre dans ma boîte aux lettres cette semaine. J’avais très envie d’y jeter un oeil vu mon fort penchant pour les recettes anglo-saxonnes (vous avez dû vous en apercevoir si vous êtes un lecteur habitué).

A propos de Gwyneth Paltrow, je la savais actrice (dans Iron Man par exemple). Mais mes connaissances à son sujet s’arrêtaient là. Comme je ne suis absolument pas people (je ne lis pas la presse soi-disant féminine et ne regarde guère la télé), je ne savais pas qu’elle était l’épouse de Chris Martin, chanteur de Coldplay dont j’apprécie beaucoup la musique. Me renseignant à son sujet pour cette chronique, j’ai également appris qu’elle tenait un blog Goop.com où elle publie, entre autres, certaines de ses recettes.

Revenons au livre. Le titre original « la fille de mon père » a été traduit par « mon carnet de recettes pour ma famille et mes amis ». Hum! Le traducteur fou a encore frappé. Ceci dit, après lecture, les deux titres sont pertinents. Le livre est une ode au père de Gwyneth, Bruce Paltrow. Il est très souvent cité dans les petits paragraphes d’anecdotes personnelles qui introduisent chaque recette ou chapitre. C’est lui qui l’a initiée à la cuisine et c’est pour lui, malade, qu’elle s’est mise à cuisiner. Elle espérait pouvoir le guérir en le faisant manger sainement. La famille et les amis sont également très présents dans le livre.  Encore une fois à  travers les anecdotes de tête de recette, on partage des moments de convivialité. Il y a des petites phrases de ses enfants disséminées un peu partout qui montrent que cuisiner est un acte de partage très convivial.

Concernant les chiffres, le livre fait 271 pages index compris.  Il se divise en 9 chapitres : les essentiels du placard, les soupes, les salades,  les burgers et les sandwichs, les pâtes, les plats principaux, les petits plats de légumes, les brunchs et les petits déjeuners et les desserts pour finir. Bref, ce livre comporte de quoi faire un menu complet. Les recettes sont faciles à réaliser. Leurs influences sont diverses : anglo-saxonnes bien sûr mais aussi asiatiques, espagnoles, voire françaises.

Par ailleurs, le format et la mise en page du livre est agréable. La plupart des recettes sont accompagnées d’une belle photographie. Il s’en dégage une grande impression de douceur.

Le chapitre « les essentiels du placard » est pertinent : je suis d’accord avec la plupart des indispensables cités (que je retrouve  donc dans mes placards) mais suis bien plus fainéante que Gwyneth : aux différents bouillons qu’elle prépare elle-même et qu’elle congèle, je préfère la version bio deshydratée!

On sent que l’auteur est passé par une période végétarienne. J’ai été très très intriguée par la mayonnaise végétale qu’elle cite à plusieurs reprisesdans son livre et que je vais certainement essayer de préparer un de ces jours.

Dans le livre figure une liste de matériel indispensable : pratiquement tous les ustensiles cités sont de marque! C’est un peu ruineux pour le commun des mortels et je peux vous garantir, par expérience, que des ustensiles moins prestigieux peuvent également faire l’affaire.

Je souris en me demandant quelles sont les raisons qui font figurer le « Chili végétarien » dans la chapitre « Soupes » et le « Ragoût de canard »  dans la catégorie « Pâtes ». Serait-ce un des mystères de la traduction? A ce propos, il aurait été judicieux d’éviter les remarques un peu ridicules d’un point de vue français du type « ce n’est pas un granité pour les enfants » à propos du « Granité façon margarita »…

J’ai été alléchée par plusieurs recettes dont en particulier les « Pancakes à la Bruce Paltrow ». Je ne devrai pas tarder à les cuisiner.

En résumé : si vous êtes un fan de  Gwyneth Paltrow, que vous cuisiniez ou non, précipitez-vous pour acheter ce livre! Il regorge d’anecdotes personnelles dont vous vous régalerez. Je le conseille également aux cuisiniers débutants car les recettes qui y figurent sont très simples à réaliser. Je ne manquerai pas de vous informer de mes réalisations futures à partir de cet ouvrage!

Broché: 288 pages
Editeur : Marabout (18 mai 2011)
Collection : Cuisine
Langue : Français
ISBN-10: 2501074300
ISBN-13: 978-2501074308

19,90 euros TTC France

After agreeing to do a column about it, I was pleased to find the French version of this book in my mailbox this week. I really wanted to take a look at it given my strong penchant for American and British recipes (as you have seen if you’re a regular reader).

About Gwyneth Paltrow, I knew her actress (in Iron Man for example). But my knowledge about her stopped there. As I am not people (I do not read the so-called feminine press and do not watch much TV), I did not know that she is married to Chris Martin, the Coldplay singer which I really appreciate musically speaking. Informing me about her for this review, I also learned that she had a blog, Goop.com, where she publishes, among others, some of her recipes.

Let’s go back to the book. The original title « My Father’s Daughter » was translated by « My Book of Recipes for my Family and Friends. » Hum! The crazy translator has struck again. That said, after reading the book, the two titles are relevant. The book is an ode to the father of Gwyneth, Bruce Paltrow. He is often quoted in the short paragraphs of personal anecdotes that introduce each recipe or chapter. It was he who initiated Gwyneth to cooking and it is for him, ill, that she really started cooking. She hoped to cure him by making him eat healthy. Family and friends are also very present in the book. Again through anecdotes heading the recipes, we share moments of conviviality. There are sound bites of her children scattered throughout the book that show that cooking is a convivial act of sharing.

Concerning figures, the book makes 271 pages including index. It is divided into nine chapters: the cupboards essentials, the soups, the salads, the burgers and sandwiches, the pasta, the main dishes, the small dishes of vegetables, the brunches and breakfasts and the desserts to finish. In brief, this book contains enough to make a full menu. The recipes are easy to make. Their influences are diverse : English-speaking, but also Asian, Spanish, and even French.

In addition, the format and the layout of the book are pleasant. Most recipes are accompanied by a  beautiful picture. It exudes an impression of smoothtness.

The chapter on « the cupboards essentials » is relevant: I agree with most of the essential cited (thus I find them in my cupboards too) but am much more lazy than Gwyneth: to the various broths she prepares herself and freezes, I prefer the organic deshydrated version!

One can  feel that the author went through a vegetarian period. I was very very intrigued by the vegetarian mayonnaise she cites several times in her book and I will definitely try to prepare it  one of those days.

In the book is a list of essential equipment: almost all the vessels listed are from famous brands! It’s a bit expensive for the average mortal and I can tell you from experience that less prestigious utensils can also do the trick. I smile, wondering what are the reasons why the « Vegetarian Chili » is included in the chapter « Soups » and « Duck Stew » in the « Pasta ». Could it be one of the mysteries of translation? In this regard, it would be wise to avoid some ridiculous remarks of a French point of view as « this is not a granita for children » about the « Granita margarita like » … I was tempted by several recipes including in particular the « Pancakes by Bruce Paltrow. » It will not be long before I will give them a try.In summary: If you are a fan of Gwyneth Paltrow,cooking or not, rush to buy this book! It is full of personal anecdotes that you will enjoy. I also advise novice cooks because all recipes it contains are very simple to achieve. I will not fail to inform you of my future bites taken from this book!

.

Nourriture / Food

Murielle et Davy avaient deviné juste! C’est bien les framboisiers qui sont à l’honneur pour ce thème. Les recettes du panier sont un blog culinaire dédié aux recettes à confectionner pour obtenir de bons petits plats à partir des légumes (principalement) contenus dans le panier hebdomadaire de l’AMAP (en l’occurence les Jardins de la Montagne Verte pour nous). J’avais donc l’embarras du choix entre les photos de recettes et de panier. Vous pouvez jeter un oeil à la collection de panier de légumes ici. J’aime beaucoup les paniers avec du soleil. Et dans la catégorie recettes récentes (non publiées pour l’instant), je vous propose fièrement d’aller jeter un oeil aux desserts réalisés pour la communion de la fille de ma copine Sandrine.

J’aime beaucoup les framboises mais suis bien isolée au sein de la famille. Je m’en suis d’ailleurs achetées hier. Elles vont finir sur une (au moins) tartelette; les autres seront garnies de fraises. Les framboisiers de la photo poussent non loin de chez moi. Ils ne m’appartiennent malheureusement pas. Enfin, je n’en voudrai pas non plus autant! C’est plusieurs lignes de framboisiers qui font bien 50 m chacune! C’est en promenant le chien qu’ils m’ont inspirée. Je comptais effectivement profiter de cette ballade pour trouver le sujet de la semaine (jetez donc un oeil au précédent billet) et avais donc mon appareil photo sur moi. La récolte fut bonne comme vous pourrez le constater 😉 .

Encore merci pour Mlle Ktycat de Bento Blog pour l’initiative du projet photo 52. Il n’est pas trop tard pour nous rejoindre, n’hésitez pas! Seul bémol : je suis devenue totalement accro à Lightroom et vais donc bientôt devoir débourser quelques deniers pour l’acquérir définitivement. J’enverrai la facture à Mlle Ktycat 😆 .

Douce framboise / Sweet Raspberry

Murielle and Davy had guessed right! The raspberries are in the spotlight for this topic. Les Recettes Du Panier are a blog dedicated to cooking recipes for good dishes using the vegetables (mostly) contained in the weekly basket of the CSA (in this case Les Jardins de la Montagne Verte for us). So I coold have chosen from among the photos of recipes and baskets. You can take a look at the collection of the vegetables basket here. I love the baskets with the sun. And in the category recent recipes (yet unpublished), I suggest you proudly to go take a look at the desserts made ​​for the communion of the daughter of my friend Sandrine.

I love raspberries but am quite isolated within the family. I purchased some yesterday. They will finish on a (at least) one pie, the others will be topped with strawberries. The raspberries  on the picture grow close to home. They don’t belong me unfortunately. Finally, I would not like that much! There are several lines of raspberries that are each 50 m long! It’s while  walking the dog that they  inspired me. I intended to take this walk to find the topic of the week (take a look at previous post) and had my camera on me. The harvest was good as you’ll see: wink:.

Again i want to thank Miss Ktycat from Bento Blog for the initiative of the photo project 52. It’s not too late to join us, you’re welcome! The is only one downside: I became completely addicted to Lightroom and’ll soon have to pay some money to acquire it permanently. I will send the invoice to Miss Ktycat 😆 .