Véritables crêpes bretonnes / True Breton Pancakes


Pour une fois, ce n’est pas coutume, voici une recette du panier SANS légumes! Comme il contenait des oeufs et de la farine visiblement destinés à la confection de crêpes à la chandeleur, voici ma recette favorite, écrite de la main de la grand-mère  d’un copain breton. J’étais encore étudiante à l’époque (laissez-moi calculer, il ya presque vingt ans de cela😕 ) et j’avais trouvé ses crêpes et galettes excellentes. Ses recettes ne m’ont pas quittées depuis. Avec un peu de chance vous aurez droit à la recette des galettes l’année prochaine…

Et pourquoi donc des crêpes à la Chandeleur??

A l’époque des Romains, il s’agissait d’une fête en l’honneur du dieu Pan. Toute la nuit, les croyants parcouraient les rues de Rome en agitant des flambeaux. En 472, le pape Gélase 1er décide de christianiser cette fête qui deviendra la célébration de la présentation de Jésus au temple. On organise alors des processions aux chandelles le jour de la Chandeleur, selon une technique précise. Chaque croyant doit récupérer un cierge à l’église et le ramener chez lui en faisant bien attention à le garder allumé.

Entre temps, une autre tradition a vu le jour : celle des crêpes. Cette tradition se rapporte à un mythe lointain selon lequel si on ne faisait pas de crêpes le jour de la chandeleur, le blé serait carié pour l’année. D’ailleurs, en faisant les crêpes, il faut respecter une autre coutume, celle de la pièce d’or. En effet, les paysans faisaient sauter la première crêpe avec la main droite tout en tenant une pièce d’or dans la main gauche. Ensuite, la pièce d’or était enroulée dans la crêpe avant d’être portée en procession par toute la famille jusque dans la chambre où on la déposait en haut de l’armoire jusqu’à l’année suivante. On récupérait alors les débris de la crêpe de l’an passé pour donner la pièce d’or au premier pauvre venu. Cette tradition est respectée chez nous bien que la pièce d’or a été remplacée par une pièce d’un euro (et que nous avons gardé la pièce). Si tous ces rites étaient respectés, la famille était assurée d’avoir de l’argent toute l’année (encore râté pour nous).

D’ailleurs celui qui retourne sa crêpe avec adresse, qui ne la laisse pas tomber à terre ou qui ne la rattrape pas sous la forme navrante de quelque linge fripé,celui-là aura du bonheur jusqu’à la Chandeleur prochaine.

Enfin, n’oublions pas les croyances liées à la météo. En de nombreux pays, on croit que le jour de la Chandeleur, un ours sort de sa tanière. Si la température est douce et qu’il voit le soleil, il retourne vite reprendre son hibernage, car il sait que le beau temps ne durera pas. Dans d’autres pays c’est la marmotte qui sort. Si elle voit son ombre, cela signifie qu’il y a du soleil, alors elle retourne vite continuer à hiberner car elle sait que l’hiver va encore durer. Cette fête est célébrée en Amérique du Nord chaque année (que dit la marmotte pour 2011? Cliquez ici).

Mais quoi qu’il arrive : le 2 février, qu’ il fasse beau, froid, pluvieux ou neigeux, n’hésitez surtout pas à confectionner quelques crêpes et à  les déguster. Une garniture simple mais délicieuse consiste à faire fondre une noisette de beurre salé et de saupoudrer votre crêpe d’un peu de sucre et de cannelle. J’en salive encore!

Véritables crêpes bretonnes / True Breton Pancakes :

Ingrédients : (~15 pièces)

– 500 g de farine de froment fluide

– 100 g de sucre

– 2 oeufs

– ½ sachet de levure chimique alsacienne (dixit la mamie bretonne)

– 2 sachets de sucre vanillé ou une pincée de poudre ou d’extrait de vanille pure

– 1 pincée de sel

– 1 litre de lait entier ou non

– 50 g de beurre fondu

Préparation :

Mettre la farine dans une terrine, faire un puits.

Séparer les jaunes des blancs d’oeufs. Ajouter de suite les jaunes à la farine ainsi que le sucre, le sel, la vanille , le beurre fondu et un peu de lait.  Mélanger la pâte au batteur électrique pour bien la lier et la rendre légère. Mouiller progressivement avec le lait, bien mélanger. Monter les blancs sont montés en neige et les incorporer peu à peu quand la pâte est liquide.

Laisser reposer 1h30.

Dans une poêle huilée, faire cuire une louche de pâte quelques minutes de chaque côté. Garnir ou non avant de servir…

Véritables crêpes bretonnes / True Breton Pancakes

English below

For once, this will not hurt, here’s a recipe for your basket of vegetable WITHOUT vegetables! As it contained eggs and flour clearly to make pancakes at Candlemas, here’s my favorite recipe, written by the hand of the grandmother of a Breton friend. I was still a student at the time (let me calculate, there are almost twenty years ago😕 …) and I found her pancakes excellent. I’ve kept her recipes since. With some luck you’ll get the recipe for buckwheat pancakes next year …

And by the way, why pancakes at Candlemas?

In Roman times it was a celebration in honor of the god Pan. All night through, the believers walked in the streets of Rome, waving torches. In 472, Pope Gelasius decided to Christianize this celebration which that became the presentation of Jesus to the temple. Church then organized candlelit processions on Candlemas Day, according to a specific technique. Every follower must pick up a candle at the church and take it home, taking care to keep it lit.

Meanwhile, another tradition was born: the pancakes. This tradition refers to a distant myth that if they did not have pancakes on the day of Candlemas, the wheat would be decayed for the year. Moreover, making pancakes, you must respect another custom, that of the gold coin. Indeed, farmers made their first pancake with their right hand while holding a gold coin in their left hand. Then, the gold coin was wrapped in the pancake before being carried in procession by the whole family into the room where it was put at the top of the cupboard until next year. They then recovered the remains of the pancake of last year to give the gold coin to the first poor that came. This tradition is observed by us but the gold coin has been replaced by a one Euro coin (and we kept it). If all these rites were observed, the family was assured of having money all year long (again missed for us).

Besides the one who turns his pancake with skill, which does not let it fall to the ground or who do not catch up in the form of some heartbreaking rumpled clothes, he shall have the happiness until next Candlemas.

Finally, do not forget the beliefs associated to the weather. In many countries, it is believed that at Candlemas Day, the bear comes out of his den. If the temperature is mild and he sees the sun, he returnes quickly to resume its hibernation, because he knows that the weather will not last. In other countries it is the groundhog comes out. If it sees its shadow, it means there is sun, so it quickly returns and continue to hibernate because it knows that winter will still last. This festival is celebrated in North America each year ( what says the groundhog for 2011?, click here).

But whatever happens : February 2, even sunny, cold, rainy or snowy, do not hesitate to make some pancakes and enjoy them. A simple but delicious topping is to melt a knob of salted butter and sprinkle your pancake with some sugar and cinnamon. I’m still drooling !

True Breton Pancakes :

Ingredients : (~15 pieces)

– 500 g of wheat flour fluid

– 100 g sugar

– 2 eggs

– ½ teaspoon of baking powder

– 2 packs of vanilla sugar or a dash of pure vanilla powder or extract

– 1 pinch of salt

– 1 liter of whole (or not) milk

– 50 g butter, melted

Preparation :

Place the flour in a bowl, make a well.

Separate the yolks from egg whites. Add on the yolks to the flour and also add the sugar, the salt, the vanilla, the melted butter and some milk. Mix well the dough with an electric mixer to get it bound and fluffy. Moisten gradually with the remaining milk, mixing well. Beat the egg whites untill they are stiff and add them gently and gradually to the liquid dough.

Let stand for 1h30.

In an oiled frying pan, cook a ladle of batter a few minutes on each side. Garnish or not before serving…

7 réflexions sur “ Véritables crêpes bretonnes / True Breton Pancakes ”

  1. Miam les bonnes crêpes! Il faut vraiment attendre l’an prochain pour la recette des galettes? J’ai découvert les panais cette année et j’adore ça, j’en fais à toutes les sauces! Bises.

    1. Il faut bien que je vous donne une raison de visiter ce blog : promis au plus tard pour la prochaine Chandeleur, je vous livre la recette des galettes de la mamie bretonne du copain Philippe perdu de vue depuis…

      Bises et @+, Anne.

    1. Et pourtant véritablement bretonne, si, si! Les oeufs en neige aérent sympathiquement la pâte. Tu me raconteras!🙂

      A bientôt, Anne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s